Un comédien québécois acquitté dans une histoire d'alcool au volant

Il a convaincu le juge de sa bonne foi...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
60 60 Partages

L’acteur Marc-André Grondin, qu'on a découvert dans le film C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée et qui tenait la vedette dans la populaire série L'imposteur à TVA a été acquitté hier d’avoir conduit avec les capacités affaiblies grâce à une défense exceptionnelle, surnommée dans le milieu légal de "défense du dernier verre".

Le 12 août 2017, vers 1h40 du matin, le comédien a été intercepté par des policiers à moins d'un kilomètre de sa résidence de la rive-sud de Montréal. Sa conduite est jugée erratique par les policiers.

Marc-André Grondin est alors "extrêmement nerveux" selon sa version des événements. Il revient d'un souper qui s'est transformé en soirée festive à Montréal.

Amené au poste de police, les policiers testent son alcoolémie près de deux heures plus tard. Le résultat obtenu à l’éthylomètre affichait un taux d’alcoolémie de 0,091, un peu plus que la limite légale de 0,08.

Pourquoi a-t-il été acquitté alors, demandez-vous? À cause de cette fameuse défense du dernier verre.

"Cette défense consiste non pas à contester le taux détecté par les appareils ivressomètre, mais à établir que l’alcoolémie au moment de l’interception était différente de celle rapportée par l’alcootest. Ainsi, si l’accusé a consommé de façon très récente de l’alcool, il est dans une phase ascendante, ce qui signifie qu’il n’a pas tout digéré l’alcool ingurgité. Son taux d’alcoolémie au moment de l’interception est alors moindre que lorsqu’il effectue le test d’ivressomètre au poste où là, l’alcool est ingurgitée." (source)

Ce genre de défense n'est utilisé que rarement et les juges se fient à la crédibilité de l'accusé... C'est donc dire que Marc-André Grondin a convaincu le juge de sa bonne foi.

« Je n’ai jamais eu autant honte que ce soir-là. J’avais l’impression d’avoir failli à ma tâche de père », a d'ailleurs avoué l’acteur durant son procès au palais de justice de Longueuil.

Selon ce qui a été rapporté au procès, l'acteur avait calé rapidement une bière Moosehead avant de quitter le bar, après avoir consommé du saké et du vin blanc plus tôt en soirée. « Il aurait déjà été chez lui au moment de dépasser le taux. Donc, il a conduit en toute légalité », a confié son au Journal de Montréal.

Pour ceux qui sont intrigués, Radio-Canada avait fait un reportage éclairant sur l'alcoolémie et nos facultés de conduite il y a un peu plus d'un an, vous pouvez le visionner dans la vidéo ci-dessous...

Marc-André Grondin n'a pour l'instant fourni aucun commentaire à propos du verdict aux médias.

Partager sur Facebook
60 60 Partages

Source: TVA · Crédit Photo: Radio-Canada