Un célèbre réalisateur québécois au coeur d'un scandale sexuel

Troublante histoire...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,253 1.3k Partages

La Presse vient de dévoiler un dossier de témoignages et d'allégations visant le réalisateur Sylvain Archambault, l'homme derrière Le Négociateur, Bob Gratton, Les Lavigueur, Mensonges et la première saison des Belles histoires des pays d'en haut

Sylvain Archambault aurait eu des comportements humiliants, imposant un milieu de travail hostile aux autres employés des productions, accumulant les inconduites sexuelles et les attouchements. Des événements qui ont été perpétrés au cours des 20 dernières années. Des agissements intolérables, parfois stimulés par sa consommation d'alcool. 

Plusieurs histoires ont été racontées par des membres des équipes de tournage. 

Une scène troublante en particulier s'est déroulée pas plus tard qu'en octobre dernier pour le tournage de la quatrième saison de la série Mensonges. Une comédienne qui interprétait une policière devait mettre un vibromasseur dans les sous-vêtements d'une autre comédienne, puis se faire prendre et réprimandée par une collègue. Le réalisateur Sylvain Archambault avait l'habitude de sortir des scénarios: Il a demandé à l'actrice de simuler l'orgasme jusqu'à en tomber sous la table. « Gâte-toi, ma cochonne ! », lui a-t-il crié devant tout le monde. Trois personnes ont raconté exactement la même version des faits. 

« J'ai fait le saut en entendant le réalisateur crier : "T'as voulu être actrice, ben fais-le !" » - Un technicien, La Presse

Une comédienne très populaire dans le monde de la télévision québécoise a déclaré que Sylvain Archambault « [humilie] ses comédiens ».

« J'étais terrorisée, nu-seins, et il me hurlait dessus. J'étais comme prise en otage. Les scènes de sexualité sont tournées comme si on était des prudes. Il ne te demande pas si tu es à l'aise. Il te crie : "Déniaise !" » - Une comédienne ayant récemment tourné avec Sylvain Archambault, La Presse

«Il a souvent laissé tourner la caméra pour me faire dire toutes sortes de niaiseries, parfois à connotation sexuelle. Il m'a demandé de cracher au visage de mon partenaire de scène, de le frapper à coups de poing.» - Une comédienne ayant récemment tourné avec Sylvain Archambault, La Presse

Une autre scène troublante s'est déroulée sur le plateau de Les belles histoires des Pays d'en haut. Un autre comédien a été témoin d'un attouchement sexuel perpétré sur une comédienne de la série: 

« C'était entre deux scènes, la comédienne était avec Sylvain et j'étais assis un peu en retrait. Il discutait avec elle et s'est mis à lui attraper un sein en disant : "Si je te prenais le sein comme ça, oups, ça ne serait pas acceptable. Mais si j'étais sur le côté et que je m'enfargeais, comme ça, ce serait OK." La comédienne riait nerveusement et mon radar me disait qu'elle n'était pas du tout à l'aise. Moi, je ne l'étais pas. Je voulais que ça arrête, alors j'ai dit à la comédienne assez fort : "Hey, tu sais que tu l'as déjà, le rôle ? Tu n'es pas obligée de tolérer ça." Sylvain a ri et il est parti » - Un comédien, La Presse

Sur le plateau de Mensonges, dans une scène sexuelle drôle qui ne nécessitait pas de nudité, Sylvain Archambault s'est tout de même approché d'une actrice pour relever sa jupe, sans l'avertir et sans lui demander la permission. L'actrice a dû insister fortement pour ne pas tourner la scène les fesses à l'air. 

Dans le cas d'auditions, Sylvain Archambault demandait aux filles de se mettre à quatre pattes, même si le rôle n'en demandait pas autant, juste parce qu'il trouvait ça drôle. 

Une comédienne de 14 ans s'est déjà fait demander de jouir devant lui pour une audition. Elle s'est retrouvée à nouveau devant le réalisateur quatre ans plus tard, à 18 ans, encore une fois pour une audition. Elle était en compagnie d'un autre comédien et d'une comédienne: Il lui a demandé d'embrasser le gars, « de tremper un bretzel dans la bière et de le lécher langoureusement ». Il lui a ensuite demandé d'insulter l'autre comédienne jusqu'à ce qu'elle pleure. 

Il n'était pas rare que des filles sortaient de ses fameuses auditions traumatisées et en pleurs: 

Fabienne Larouche a réagi en déclarant être au courant du témoignage d'un comédien ayant été victime des comportements inappropriés de Sylvain Archambault:

« Une employée a aussi quitté quatre jours avant la fin du tournage pour des raisons similaires, précise Mme Larouche. Un conflit d'horaire avec la série Mensonges a terminé notre relation d'affaires avec Sylvain Archambault, de telle sorte que nous n'avons pas eu à clarifier avec lui les allégations le concernant. » - Fabienne Larouche, La Presse

Sylvain Archambault a quant à lui nié les allégations d'inconduites sexuelles, avouant toutefois tenir des propos «mononcles» à l'occasion. 

« Je peux faire des compliments. On peut être un peu grivois. On n'est pas dans un bureau d'avocats. C'est plus libéral. C'est plus ouvert. Mais de là à dire des choses comme celles que vous me dites... Je n'ai jamais dit ça. C'est entièrement faux. » - Sylvain Archambault, La Presse. 

Pour lire tout le dossier sur le site de La Presse, CLIQUEZ ICI.

Partager sur Facebook
1,253 1.3k Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook de Les belles histoires des pays d'en haut