TVA réagit à la décision de Maripier Morin de renoncer à sa nomination au Gala Artis

Tous les détails à l'intérieur

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

Maripier Morin a créé toute une surprise, dimanche soir à Tout le monde en parle, en annonçant qu'elle avait décidé de renoncer à sa nomination en vue de la Soirée Artis qui aura lieu dimanche soir prochain.

On apprend, mardi, que TVA a officiellement accepté la décision de la jeune femme et que Sarah-Jeanne Labrosse, Julie Le Breton, Isabel Richer et Guylaine Tremblay seront donc les quatre nommées dans la catégorie « Rôle féminin / séries dramatiques saisonnières ».

Maripier Morin a justifié sa décision en affirmant qu'elle était tannée de diviser. «Cet après-midi [dimanche], j’ai pris la décision de retirer ma nomination, parce que je suis tannée de diviser, tout simplement», a-t-elle affirmé lors de sa première apparition publique depuis les événements de l'été dernier.

Rappelons que l'annonce de sa mise en nomination avait créé énormément de réactions, alors que plusieurs personnalités publiques avaient notamment dénoncé la situation sur les médias sociaux. Une pétition avait été lancée pour demander au Gala Artis de lui enlever sa nomination, tandis qu'une autre pétition demandant au Gala de maintenir sa nomination avait également été lancée.

Les nominations en vue du Gala Artis résultaient d’un sondage effectué auprès de 14 000 personnes.

Lundi soir, sur le plateau de Bonsoir Bonsoir, Charles Lafortune - qui co-animera la soirée en compagnie de Guy Jodoin - est revenu sur la situation de Maripier Morin.

« J'ai décidé de donner une deuxième chance à Maripier Morin pour qu'elle puisse poursuivre son rôle qu'on avait déjà commencé à tourner avant les dénonciations, a d'abord affirmé Charles Lafortune. »

Jean-Philippe Wauthier lui a alors demandé si sa vision des choses avait changé suite aux nouvelles révélations publiées par La Presse et à son passage sur le plateau de Tout le monde en parle:

« Mon opinion reste la même sur ce que les victimes ont vécu. Moi je ne cautionne pas ça du tout, du tout, du tout. Je crois que c'était des gestes qui étaient complètement déplacés, elle l'a reconnu elle-même. Elle a reconnu elle-même qu'elle a un grave problème. Quand je l'ai rencontré pour voir si on allait donner suite à son rôle dans La Faille, parce qu'on aurait pu la remplacer, j'avais besoin de savoir si elle était prête, vraiment, non pas à tourner une série, mais si elle était prête à changer, si elle était prête à devenir abstinente, si elle était prête à faire amende honorable auprès de ses victimes, envers qui elle a eu des gestes et tenu des propos extrêmement déplacés. 

J'aurais pu être un tribun et décider moi-même de dire non c'est terminé, mais j'ai vu vraiment quelqu'un qui était repentant. Hier elle a dit qu'elle avait honte et moi je ne suis pas là pour la défendre. Au contraire, j'ai une série à faire, j'ai une compagnie, j'ai des gens qui ont été choqués, offusqués là-dedans. Mais oui j'ai fait le pari de donner une deuxième chance pour qu'elle se réhabilite. Il y a des gens qui n'ont jamais reconnu des torts et qui sont un peu passés entre la peinture et le mur. Elle a reconnu ses torts et c'est un processus dans son cas. 

Mais en aucun temps, je n'ai pris parti. Et si j'avais senti que c'était cosmétique, que ce n'était pas une vraie démarche, je suis un gars qui a toujours marché au feeling et là j'avais une véritable empathie et j'ai la même empathie pour Safia Nolin qui a vraiment vécu quelque chose d'atroce. »

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Tout le monde en parle