Très mauvaise nouvelle pour Pénélope McQuade

La nouvelle vient de tomber

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
38 38 Partages

La nouvelle vient de tomber en ce mardi matin de retour de long congé: après sept ans à l'animation des soirées estivales de Radio-Canada, Pénélope McQuade ne sera pas de retour, l'an prochain. C'est Richard Therrien qui rapporte que l'émission Les Échangistes ne sera pas de retour et sera plutôt remplacée par un talk-show animé par Jean-Philippe Wauthier.

La nouvelle devrait être confirmée par ICI Radio Canada Télé, mardi matin. 

Voici ce que rapporte Therrien, dans son blogue publié sur le site du Soleil:

«Déjà, la rumeur courait la semaine dernière selon laquelle Les échangistes ne serait pas de retour, nouvelle que le diffuseur refusait de confirmer jusqu'à vendredi, mais dévoilée dans La Presse depuis.

Cette décision signe aussi la fin du Beau dimanche, que Jean-Philippe Wauthier coanimait depuis deux saisons avec Rebecca Makonnen.

C'est aussi la fin d'un long cycle pour Pénélope McQuade, à qui Radio-Canada avait confié ses soirées estivales en 2011.»

On doit avouer qu'on trouve ça dommage parce qu'on aimait beaucoup le concept de l'émission Les Échangistes et qu'on trouvait que Pénélope McQuade était parfaitement à l'aise dans son rôle d'animatrice. Mais on n'est pas du tout inquiets pour elle. Elle saura assurément plonger dans un nouveau projet très bientôt.

Une relation inspirante

Si Pénélope McQuade sera à la recherche d'un nouveau défi professionnel, on doit avouer que sa relation de couple est l'une des plus inspirantes au Québec. Il y a quelques mois, elle avait d'ailleurs publié une déclaration d'amour particulièrement émouvante à son conjoint Philippe Fehmiu:

«On est les McMiu pis on s’aime. On s’aime en 1+1=2 pis en 1+1=1 pis en 1+1=3 pis des fois en 1+1=0. Avec nos très grands hauts et nos moyens bas, nos doutes pis nos apprentissages, nos régressions et nos grands bons vers l’avant, avec nos patterns ancrés et nos nouvelles avancées, on grimpe nos Everests pis on descend en toboggan. Pis on enlève notre linge mouillé trop lourd, on reste tout nus un p’tit peu pis on se rhabille swaggués pour recommencer la run. Des fois on marathonne, des fois on sprint, des fois on arrête au pit à pansements se mettre de l’onguent à grands coups de lichettes. Mais toujours on s’aime, on espère pour toujours. Pis sinon, ben on va s’aimer pareil. ?@evelynemorinuhl»

Partager sur Facebook
38 38 Partages

Source: Le Soleil
Crédit Photo: Instagram