Suites aux graves accusations portées contre lui, Jean Airoldi remet les pendules à l'heure

Une histoire troublante.

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
588 588 Partages

Jean Airoldi est dans une troublante situation après qu'une jeune femme nommée Luciana Arantes Santos, l'a accusé de diverses fautes graves.  

Luciana a partagé sa mise en demeure sur Twitter il y a quelques semaines en identifiant Jean Airoldi et en demandant publiquement des excuses de sa part. Selon le Huffington Post, tous les deux auraient eu une relation intime, auraient été amants donc, pendant environ deux mois. Puis, une dispute aurait éclaté. Luciana s'est dite « inquiète des menaces » que Jean Airoldi lui aurait faites. Le mise en demeure explique que l'animateur et styliste aurait « tenté de nuire à Luciana Arantes Santos, notamment par le biais des médias sociaux ». Elle exige aussi que Jean Airoldi détruise « toute image intime de Luciana Arantes Santos en sa possession et de ne pas en faire usage de quelque façon ».

Vous trouverez plus bas la mise en demeure de madame Santos.

Dans un communiqué envoyé ce matin, Jean Airoldi remet les pendules à l'heure:

«Suivant certaines informations circulant à mon sujet dans l'affaire Luciana Arantes Santos, je souhaite faire la mise au point suivante.

Les propos tenus par Luciana Arantes Santos sur les médias sociaux et auprès de certains médias sont mensongers et diffamatoires. Je n'ai jamais été en couple avec madame Santos. Je l'ai vue qu'à deux reprises et je n'ai jamais effectué d'activités sportives ou de sorties au restaurant avec elle, contrairement à ce qu'elle prétend ou laisse croire.

Je ne l'ai jamais menacée de quelque façon que ce soit. Cela est fort mensonger, tout comme la prétendue poursuite judiciaire de cette dernière. C'est plutôt madame Santos qui m'a harcelé et s'en est prise à mes proches, preuves écrites à l'appui. C'est ce qui m'a amené le 4 janvier dernier à demander à mes contacts privés sur Facebook d'ignorer cette dernière.

Je considère que je n'aurais jamais reçu de mise en demeure de cette dernière si son avocat avait obtenu la version réelle des faits et gestes qu'elle a posés.»

Jean Airoldi aurait déposé une plainte policière et une mise en demeure pour diffamation et violation de la vie privée.

Plus de détails à venir.

Partager sur Facebook
588 588 Partages

Source: Jean Airoldi · Crédit Photo: FlickR