Stéphanie St-Jean revient de loin... très loin!

Toute l'histoire à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
815 815 Partages

Photo: Émilie GirardLa victoire de Stéphanie St-Jean est plus qu'une belle histoire pour elle, c'est une belle histoire pour toutes les personnes souffrant de dépression et pour toutes celles atteintes d'une maladie mentale.

En entrevue au Journal de Montréal, la chanteuse qui vient d'être élue la Voix du Québec 2016 raconte le cauchemar qu'elle a vécu il y a moins d'un an, en mai 2015.

« C’est la police qui m’avait amenée à l’hôpital. C’était très intense. ça avait dérapé. J’avais perdu espoir... Heureusement, la musique m’a sauvé la vie», raconte Stéphanie, qui souffre d'un trouble de la personnalité limite (TPL).

Ce n'était pas la première fois que Stéphanie faisait face à cette noirceur, et la première fois (elle était alors âgée de 17 ans), c'était aussi la musique qui l'avait remise sur les rails: «J’avais des mauvaises nouvelles qui arrivaient de partout, confie-t-elle. C’était intense et ça avait dérapé.»

À l'époque, la chanteuse avait formé un groupe de musique avec ses amis, ce qui lui avait redonné goût à la vie. En août dernier, ce sont les préauditions de La Voix qui lui ont donné un "boost" dont elle avait bien besoin à l'époque.

On peut aussi parler d'une belle histoire de persévérance, puisque la jeune femme avait été refusée deux fois plutôt qu'une à Star Académie, aussi dirigé par Stéphane Laporte.

Devant ces révélations, on comprend un peu mieux toute l'émotion que Stéphanie St-Jean a ressenti lorsque son coach Pierre Lapointe lui a composé la chanson "Ma chambre", qui fait référence à toutes ces embûches.

Stéphanie St-Jean avoue aussi que le soutien des fans et tous les messages que ceux-ci lui ont envoyé lui ont fait énormément de bien, certains partageant avec elle les mêmes soucis et faisant face eux aussi à de gros obstacles... C'est entre autres ce qui lui a permis de continuer à avancer.

Une histoire aussi touchante que porteuse d'espoir... Une belle histoire à partager!

Partager sur Facebook
815 815 Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Émilie Girard