Sophie Durocher publie une chronique coup de poing sur Maripier Morin qui divise les internautes

Tous les détails à l'intérieur

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

L'entrevue que Maripier Morin a accordée à Tout le monde en parle, dimanche soir, continue de faire couler énormément d'encre. La comédienne et animatrice en était à une toute première apparition publique depuis les dénonciations qui ont été faites à son endroit l'été dernier et les médias sociaux ont explosé suite à son passage, en tout début d'émission, dimanche soir.

Maripier Morin a répondu aux questions de Guy A. Lepage et Anaïs Favron qui ont effectué un excellent travail en posant les bonnes questions, sans tomber dans l'acharnement. Une entrevue de qualité, sans complaisance ni sensationnalisme, qui a permis à la jeune femme de donner son point de vue, de reconnaître ses torts et de parler du cheminement qu'elle a entrepris il y a déjà plusieurs mois de cela.

Sur les médias sociaux, les avis sont partagés et si certains trouvent que les explications fournies par Maripier Morin n'ont pas été très convaincantes, d'autres trouvent qu'on commence à s'acharner sur elle et qu'il serait temps de passer à autre chose.

C'est notamment le cas de Sophie Durocher qui a publié lundi matin sur le site du Journal de Montréal une chronique intitulée « Maripier Morin: un semblant de vie normale ».

D'abord et avant tout, on vous suggère fortement de lire le texte en intégralité sur le site du Journal.

La chroniqueuse se demande ce que Maripier Morin devra faire de plus pour qu'on lui permette de recommencer à travailler. Voici un extrait de sa chronique:

« À partir du moment où Maripier Morin dit qu’elle est sobre depuis 9 mois, qu’elle consulte un psy, qu’elle a passé 21 jours en cure fermée, qu’elle est plusieurs fois par semaine en thérapie de groupe par Zoom, qu’elle s’excuse, qu’elle reconnaît ses torts, qu’elle dit qu’elle a honte, qu’elle va faire amende honorable envers ceux et celles qu’elle a offensés et blessés... qu’est-ce que vous voulez de plus ? Jusqu’où doit-elle pousser l’autoflagellation ? »

Durocher se demande également pourquoi Maripier Morin a-t-elle décidé de renoncer à sa nomination au Gala Artis, alors que c'est le public qui avait voté pour elle.

Elle écrit:

« Pourquoi Maripier Morin a-t-elle décidé de retirer sa sélection au gala Artis, alors que c’était le résultat d’un vote (sincère) du public qui a considéré sa performance professionnelle indépendamment de son comportement en coulisses ? »

Sa chronique a suscité de très nombreuses réactions. En voici quelques unes:

« J'ai bien écouté ses propos hier soir je la veux sincère et franche. Si des producteurs lui donnent une chance pourquoi ne pas lui accorder le bénéfice du doute nous aussi ? Elle est en processus de réhabilitation donc je lui souhaite de trouver le meilleur d'elle-même qui est présentement en attente de se révéler. »

« Bravo à Madame Sophie Durocher pour votre chronique elle as droit a une deuxième chance »

« Le purgatoire a l'infini ou l'enfer a l'infini ? Voilà la sentence prononcée par les ennemis de cette jeune femme dépendante de l' alcool et qui veut se reprendre en main . En fait est ce les gestes inappropriés poser par la jeune comédienne ou sa grande popularité dans la population qui dérange ses adversaires comédiens et comédiennes ? La pureté et la grosse morale est elle présente chez la majorité de ces artistes ? Car il faudrait voir les comportements de certains et certaines dans la vie de tous les jours . »

« Si cela avait été un homme, pas certain que Sophie aurait été aussi indigente! »

« C'est ca qui me choque. Eric Salvail a fait des gestes grossiers et Marie Pier Morin aussi... Elle met ca sur le compte de l'alcool. Elle a très bien été briffée par un agent de relation. »

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Tout le monde en parle