Sophie Durocher en avait long à dire sur Safia Nolin et Catherine Dorion

Ouch!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
527 527 Partages

La chroniqueuse du Journal de Montréal Sophie Durocher n'a pas l'habitude passer par quatre chemins pour dire ce qu'elle pense. Et elle l'a prouvé une fois de plus, mercredi, en publiant une chronique particulièrement violente au sujet de deux des femmes les plus polarisantes du Québec: la chanteuse Safia Nolin et la députée de Québec solidaire Catherine Dorion.

Elle faisait référence à une vidéo mise en ligne sur YouTube dimanche dernier: le podcast Nous ne sommes pas seuls où les deux jeunes femmes abordent différents sujets dans une longue discussion qui dure plus d'une heure.

En publiant sa vidéo, Catherine Dorion a écrit: « Le podcast que vous allez écouter est une des meilleure conversation que j'ai eu depuis longtemps. Avec Safia Nolin, on a parlé d'intimidation, des médias et de notre belle ville de Québec. »

Visiblement, Sophie Durocher n'était pas du même avis, elle qui a écrit: 

« Il y a en ce moment sur YouTube une vidéo surréaliste d’une chanteuse et une politicienne qui baragouinent en franglais et disent des sottises, incapables d’avoir une pensée structurée.

Mais qui va dénoncer la médiocrité de Safia Nolin et Catherine Dorion ? »

Plus loin, elle critique le vocabulaire et les anglicismes utilisés par mesdames Nolin et Dorion. Mais ce qui a surtout fait monter Durocher aux rideaux c'est le fait que les deux femmes s'en prennent aux chroniqueurs du monde des médias au Québec. Par exemple, Catherine Dorion affirme: « Il y a des bully de chroniqueurs. C’est comme les bully au pouvoir. » Et Safia Nolin de répondre:

« Pour vrai oui. Ça me fait fucking peur. Avant c’tait comme ouais, Richard Martineau était pas cool. Maintenant y’a genre, y’a Sophie, y’a Richard, y’a Denise, y’a Lise, y’a Jeff Fillion, y’a toutte le monde de Radio X, y’a Éric Duhaime, y’a l’autre hostie de Bock-Côté, toutte ça là genre... »

Et c'est surtout à la fin de sa chronique que Sophie Durocher est furieuse: 

« À la fin de cette logorrhée inarticulée, Catherine Dorion lance une énormité, que Safia Nolin approuve en hochant de la tête : « C’est l’occupation de l’espace médiatique par du monde méchant qui encourage la division, la haine et tout ça, (...) Ça fait que, oui, ils vont radicaliser du monde. Comme du monde qui font des actes haineux et qui font des meurtres. »

Des propos démagogiques, populistes et diffamatoires pour mes collègues et moi. Mais qui va dénoncer les propos réducteurs de la téléréalité de la gauche ?»

Pour lire la chronique de Sophie Durocher en intégralité, c'est ici.

Partager sur Facebook
527 527 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Capture d'écran YouTube