Richard Martineau se moque complètement des consignes sur le sexe en temps de pandémie

Il revient sur les recommandations de la Dre Theresa Tam.

Monde de Stars

Richard Martineau est connu pour ses positions parfois controversées dans l'espace médiatique. Dans sa dernière chronique publiée dans Le Journal de Montréal, il a choisi d'ironiser sur les récentes recommandations de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam quant aux risques de transmission de COVID-19 avec des partenaires sexuels. 

« Allo, Jean ! Tu viens de rencontrer une jeune femme dans un bar et tu t’apprêtes à l’inviter chez toi ? Bravo, mon playboy ! Mais avant d’aller plus loin, prends connaissance de ces nouvelles directives... PAS DE TATAOUINAGE. Oublie les préliminaires (premier, deuxième et troisième but) et rends-toi directement au marbre.  Oui, je sais : depuis que tu es en âge de procréer, on te dit de prendre soin de ta partenaire, d’y aller mollo et de tempérer tes ardeurs. Mais nous sommes en période de pandémie, alors, laisse faire les bisous et les câlins et rentre tout de suite dans le vif du sujet. « Wham ! Bam ! Thank You Ma’am ! » Plus vite ça se passe, mieux c’est. Vois ça comme un avantage : plus besoin de penser à des choses tristes ou au premier débat de la course à la chefferie du PQ pour durer plus longtemps. Tu te laisses aller et bingo ! Après, vous vous habillez chacun de votre côté et bye bye ! Si vous vous rendez chez toi en taxi ou en Uber, tu peux dire au chauffeur d’attendre ta douce en bas de l’escalier. Même pas besoin d’éteindre son moteur », ironise-t-il. 

« Choisis des positions qui éloignent le plus possible vos visages l’un de l’autre. Je pense par exemple à la levrette, aux petites cuillères, à la grenouille et, surtout, à la brouette thaïlandaise — une position exigeante que nous ne recommandons pas aux hommes de 50 ans et plus. De plus, Jean, n’oublie pas d’inclure une bonne bouteille du Purell dans ton baise-en-ville. Mais prends soin de bien l’identifier ! En effet, la semaine dernière, un habitant de San Francisco a dû être amené à l’hôpital d’urgence après avoir pris son désinfectant pour du lubrifiant », a-t-il ajouté. 

Pour lire sa chronique complète, cliquez ici

Rappelons que la Dre Tam a énuméré une série de recommandations en matière de santé sexuelle. Elle recommandait entre autres de privilégier la masturbation. Quant aux relations sexuelles avec un nouveau partenaire, elle a suggéré de ne pas s'embrasser, d'éviter les contacts avec le visage, voire même de porter un masque durant un rapport sexuel. 

Que pensez-vous de ces mesures? Êtes-vous d'accord avec Richard Martineau?