Richard Martineau défie la loi et révèle l'identité de la petite fille de Granby

Le public applaudit son geste

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
10,022 10.0k Partages

Son histoire a bouleversé tout le Québec: la petite fille de sept ans qui a été retrouvée sans vie à Granby la semaine dernière est assurément l'une des histoires les plus terribles des dernières années. On le sait, une ordonnance de non-publication empêche les médias de révéler l'identité de la jeune victime. Qu'à cela ne tienne, Richard Martineau a décidé de publier sur sa page Facebook l'avis de décès de la jeune fille.

Voici ce qu'il a publié, samedi, sur sa page Facebook:

En quelques heures, la publication a récolté près de 1 000 mentions j'aime en plus de générer de très nombreux commentaires. En voici d'ailleurs quelques uns que l'on a spécialement sélectionnés pour vous:

« Étant donné que la petite est décédée.... l’ordonnance de non publication protège qui dans cette histoire? Les présumés accusés? J’aimerais comprendre et je suis heureuse que cette enfant soit maintenant appelée par son vrai prénom. »

« Merci M.Martineau, maintenant quand on pense a elle, de tout notre coeur on la nomme Clara-Maude, ce n'est plus une anonyme, elle mérite que l'on connaisse son prénom, c'est le moindre que l'on puisse faire pour cette belle enfant »

«  honte a cette juge et aux commissaires de la DPJ qui connaissaient le dossier et on regarder cette enfant dépérir et n’ont rien fait les enquêtes c trop tard elle a payer de sa petite vue»

« Avant de poursuivre les gents pour avoir publier des photos allez donc vous occuper des enfants maltraiter de les sortir de leurs démons déclarent poursuivez donc cette juge qui a plusieurs reprises a insister que le père ais la garde »

« C'est n'importe quoi cette ordonnance de non publication. Après et après toutes les démarches pour faire sortir cette petite de son milieu toxique rien a été fait. Astie, avant de poursuivre les gens qui partagent sur facebook il a d'autres priorités. Ces gens qui veulent poursuivre ont vraiment besoin d'aide psychiatrique. Encore une fois je suis en tabarn.. Elles sont où les priorités dans ce monde ? »

« Une ordonnance de non-publication pour protéger , non ! pas la victime , mais les deux "SACS À MERDES" qui vont passé quelques années derrière certains murs . Toutes mes condoléances à la fa »

« Quelquefois la désobéissance civile est indiquée. Il faut prononcer le nom de cette pauvre petite fille. Ne pas la nommer serait l'effacer de nos mémoires et la condamner à l'oubli. RIP. »

Partager sur Facebook
10,022 10.0k Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook