Propos violents sur Facebook : un comédien dénonce les “dérapages de la gauche”

Il dénonce des propos troublants!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
262 262 Partages

La récente élection de la CAQ aura ramené à l'avant-plan de l'actualité québécoise le débat sur la laïcité et sur le port de symboles religieux chez les personnes en position d'autorité.

Comme c'est souvent le cas avec ce sujet, de nombreux dérapages ont lieu sur les réseaux sociaux et les propos violents ne sont pas rares.

Via son compte Facebook, le comédien Stéphane E. Roy a dénoncé les propos d'un internaute opposé au projet de loi de la CAQ.

«Si jamais ça passe votre projet raciste, je promets de passer le reste de mon existence à détruire le Québec. C’est ça que vous allez réussir à faire. Une fois en guerre civile, vous vous rendrez peut-être enfin compte de votre imbécilité. Fascistes de marde. (...) Les ***** de laïques peuvent bien aller se faire foutre. Qu'ils viennent débattre avec mon batte de baseball.»- Un internaute en colère

Dégoûté par de tels propos, l'acteur a lui-même utilisé son compte Facebook pour les dénoncer. Voici ce qu'il avait à dire.

"Ce genre de gars pas capable de débattre et qui ne veut débattre qu'à coup de bat de baseball... c'est exactement ce qui me répugne d'une certaine gauche extrémiste. 

Voilà où mène l'ignorance de l'histoire, de la religion et de ce qu'est la laïcité. La violence n'est jamais une solution, ce genre de gars devrait rencontrer quelques musulmans, qui vont lui expliquer eux même l'importance de la Laïcité , quand ils ont fuit les dogmes d'un état religieux et totalitaire. La laïcité c'est la protection de toutes les religions, contre l'influence et la manipulation qu'une religion majoritaire, qui aurait le monopole, pourrait faire en position de pouvoir au sein de l'état. 

On l'a vu ici avec la religion catholique. (...)

Mais quelques ignares agressifs ne le comprennent pas et préfèrent aller aux accusations gratuites et faciles de xénophobie et d'islamophobie tout en refusant le débat... et en usant de violence. (paradoxal pour des pseudo intello non?)

L'exemple ci-dessus est éloquent . 

(Savard est un gros fan de Xavier Camus, l'extrémiste de Gauche qui attise la violence et la haine chez ses lecteurs. C'est galvanisé par des pseudo-intellos comme Camus que d'autres comme Savard appellent à la violence. Cette gauche extrémiste qui divise au lieu d'unifier et de réunir je la pourfends.)»

Peu importe ce que l'on pense du projet de la CAQ, il est toujours dommage de voir à quel point les réseaux sociaux peuvent être toxiques... De tels propos ont raison d'être dénoncés.

Partager sur Facebook
262 262 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook