Paul Arcand ramasse complètement le PDG de Bombardier en direct

Ouch!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
6,265 6.3k Partages

Paul Arcand n'était VRAIMENT pas content, mardi matin, lorsqu'il a parlé d'Alain Bellemarre, le président de Bombardier. Il réagissait à la nouvelle selon laquelle Bellemarre brillait par son absence à une rencontre convoquée à Montréal par le gouvernement Legault dans la foulée de la dernière restructuration de la multinationale.

Voici l'hommage très sarcastique que l'animateur vedette du 98,5 FM a rendu à Alain Bellemarre, mardi:

«Je veux rendre hommage à Alain Bellemarre, le patron de Bombardier. Il faut saluer quand même ce gestionnaire, ce chef d'entreprise de haut niveau. Heille, imaginez! Ça prend du talent pour aller siphonner autant d'argent au gouvernement, convaincre la Caisse de dépôt d'investir, de demander à Investissement Québec de mettre de l'argent, de donner la C Series à Airbus, s'en débarrasser, annoncer des mises à pied - 5000 au total, 2500 au Québec - puis de faire un pied de nez au ministre Fitzgibbon, le ministre responsable de l'économie et d'envoyer son porteur de valise à sa place. Non mais avouez qu'il faut le faire. C'est magistral comme performance!

Voici le segment intégral, une gracieuseté de nos amis chez RadioEGO:

T'arrives à siphonner le plus de cash public possible, une fois que tu l'as tu te débarrasses de la C Series, tu regardes le petit et minuscule gouvernement du Québec de ta chaise haute de président de Bombardier et tu dis «penses-tu que je vais aller à ton meeting? Heille, je suis le président de Bombardier! Mes amis de la haute direction et du Conseil d'administration on continue d'empocher des millions comme si de rien n'était. L'action s'est effondrée rapidement, on ne sait pas trop pourquoi. On verra. Puis en plus, moi je vais aller perdre mon temps le ministre d'un gouvernement provincial? Hey, hey, hey, vous n'avez pas vu mon agenda! Là je l'ai le cash, je mets le monde dehors, et pour le reste les porteurs de valise vont faire le travail.»

Quand même, c'est un génie de l'administration d'être capable de faire avaler ça aux partenaires qui sont là. Évidemment, je fais du sarcasme quand je parle de ça. Mais fouille-moi, c'est assez baveux! La bonne nouvelle probablement c'est que l'industrie a de tels besoins de main d'oeuvre qu'on va être capable de permettre à des gens de se trouver un autre emploi. J'aime beaucoup l'argument de Bombardier qui dit "non non, c'est pas si grave que ça 2500 personnes, il y en a plusieurs qui vont partir à la retraite." Ça et le mépris des employés. Juste de la façon dont ils ont annoncé leur décision...

En tout cas cette compagnie-là est dirigée par ce qu'il y a probablement pour une entreprise la plus forte concentration d'arrogance en si peu de temps que j'ai jamais vue. Tsé, quand tu tètes de l'argent, au moins peux-tu remercier? Et quand tu fais des mises à pied peux-tu au moins faire semblant que ça ait l'air de te préoccuper comme impact? Mais dans le fond c'est vrai qu'ils ne sont pas hypocrites: ils s'en sacrent tant qu'ils ont leur cash, tant qu'ils vont pouvoir encaisser leurs options, tant qu'ils vont pouvoir se graisser solide, il n'y a pas de problème.» 

Partager sur Facebook
6,265 6.3k Partages

Source: RadioEGO · Crédit Photo: Facebook