Paul Arcand critique durement les explications données par Caroline Néron à TLMEP

«J'ai pas compris grand chose à ses réponses»

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,076 1.1k Partages

Caroline Néron a donné une entrevue très émotive, dimanche soir, sur le plateau de Tout le monde en parle. Visiblement exaspérée de la couverture médiatique qui a suivi l'annonce de ses problèmes financiers, la femme d'affaires s'est livrée à des explications pas toujours claires et à des attaques envers le quotidien La Presse et certaines personnes, dont François Lambert.

Plusieurs personnes ont commenté cette entrevue très attendue, dont l'animateur radio Paul Arcand qui a profité de son émission de lundi matin pour affirmer qu'il n'avait pas compris grand chose aux explications données par Caroline Néron, dimanche soir. 

Voici ce qu'il a affirmé, dans le cadre de son émission Puisqu'il faut se lever, diffusée sur les ondes du 98,5 FM.

«J'ai vu Caroline Néron hier à Tout le monde en parle, je n'ai pas compris grand chose dans ses réponses. Les questions étaient précises. Je vais résumer ça autrement. Moi je ne me réjouis pas du malheur des gens. Quelqu'un qui a des difficultés financières, il n'y a rien de drôle là-dedans. Et on peut être d'accord ou pas avec sa façon de faire, mais il y a quand même beaucoup d'employés qui dépendent d'elle. 

Hier elle était survoltée à Tout le monde en parle. J'écoutais ses réponses et je ne suis pas certain qu'elle même comprend ce qu'elle répondait. En résumé, c'est une compagnie qui a des problèmes d'endettement, des problèmes graves d'opération, c'est une compagnie qui est prise au cou, elle nous explique qu'elle ne connait rien aux finances, que elle est bonne en marketing pour vendre ses produits. Très bien. Son chiffre d'affaires, elle l'a quand même porté à haut niveau mais - et j'entends même ses déclarations et on peut dire que c'est assez claire - c'est mal géré. Et là il faut qu'elle trouve des solutions.

Concernant l'acharnement des médias, entre autres de La Presse, je voudrais juste dire à Madame Néron, quand des journalistes vous appellent pour donner votre version des faits, et que vous refusez de la donner, venez pas brailler après pour dire que c'est de l'acharnement médiatique. On vous donne l'opportunité de répondre. À ce que j'ai lu, pendant plusieurs jours. Vous avez refusé de répondre aux questions. Et là c'est votre responsabilité.

Et dans le capharnaüm, hier, de ses réponses, il me semble qu'elle aurait dû dire qu'elle assumait la responsabilité. Elle l'a dit un peu, mais c'est clair qu'elle est la marque de son entreprise et que c'est elle qui a généré. Qu'elle ait des dettes c'est clair aussi. Que son ex conjoint l'ait aidé financièrement beaucoup, ça ça les regarde. Mais le portrait de l'entreprise c'est le portrait d'une compagnie géré, malheureusement, par des gens plus ou moins compétents. C'est ça qui est arrivé.

Et puis l'histoire des Dragons, t'as le droit d'aller donner des conseils à la télé. Tu peux avoir connu des problèmes dans le passé. Des entrepreneurs ça a des hauts et des bas et t'en tires des leçons. Mais quand les choses se sont stabilisées, tu peux y retourner dans un show comme Les Dragons et dire que tu as passé des moments plus difficiles. Pas quand l'entreprise se fait brasser par le vent. Me semble. Tsé, concentre toi sur ton entreprise plutôt que d'aller à la télé. En même temps la télé ça donne du rayonnement et ça peut peut-être permettre de faire augmenter les ventes. Mais disons que hier c'était pas mal dur à suivre son affaire.»

Voici l'extrait en question, une gracieuseté de nos amis chez RadioEGO:

Partager sur Facebook
1,076 1.1k Partages

Source: RadioEGO · Crédit Photo: Facebook