Patrice Bélanger explique finalement pourquoi il a décidé de quitter CKOI

On a finalement la réponse!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Patrice Bélanger a créé tout un émoi, il y a quelques semaines, lorsqu'il a annoncé qu'il quittait la belle gang de Debout les comiques, sur les ondes de CKOI 96,9 FM pour animer sa propre émission matinale, à l'antenne de Rythme FM. De passage il y a quelques jours sur le plateau de l'émission Bonsoir Bonsoir, diffusée sur les ondes de Radio-Canada, l'animateur a expliqué les raisons qui l'ont amené à prendre cette déchirante décision.

« J'étais très, très heureux dans la chaise du coanimateur avec la gang de Tammy, Billy et Martin. On a eu six années de FEU. On a réussi à inventer un style de radio un peu hybride entre le parler et le musical. On réussissait à donner notre opinion sur des sujets d'actualité assez intenses tout en gardant l'humour et le côté un peu edgy que doit avoir CKOI. Et là, la même famille, Cogeco, m'a invité à traverser du côté de Rythme FM pour lancer une nouvelle émission à compter du 19 août prochain. Et je serai aux côtés de Marie-Christine Proulx et Antoine Vézina. Et j'ai beau être l'animateur principal, je suis un gars d'équipe. Et je prends ça extrêmement au sérieux. »

C'est avec beaucoup d'émotion que l'animateur a annoncé aux auditeurs, il y a quelques semaines, qu'il quittait Debout les comiques, après six ans avec ses amis et collègues Martin Cloutier, Tammy Verge et Billy Tellier.

« Faire de la radio au quotidien, tu n'as pas le choix que de t'investir émotivement et personnellement. Ça ne pouvait pas être plus vrai que ce déchirement-là, de vivre la séparation et le départ. Mais en même temps, quand on t'offre un show à une autre station, tu ne peux pas passer à côté de ça, non plus. »

Avec sa nouvelle émission matinale, il sera donc directement en compétition contre ses anciens collègues. Une rivalité qui ne lui fait pas peur.

« J'aime à penser que la rivalité radiophonique elle existe, mais j'ai le goût de le dire qu'elle appartient à des gens en haut de moi. Je ne peux pas laisser les cotes d'écoute déterminer mon bonheur. »

Pour voir son entrevue en intégralité, c'est ici.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Bonsoir Bonsoir
Crédit Photo: Bonsoir Bonsoir