Ému, Jean-François Baril raconte le touchant moment qu'a vécu son fils...

Une histoire que bien des parents devraient retenir...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
5,152 5.2k Partages

Les histoires d'horreur dans les arénas de hockey du Québec sont légion...

Qu'on pense aux parents qui voient en leurs enfants de futurs Wayne Gretzky au point de trop les pousser et tuer leur amour pour le sport ou qu'on pense à la violence encore trop présente dans le sport, le hockey mineur n'a pas toujours bonne presse.

Nathan, le fils de Jean-François Baril, dont ce dernier est très fier, est un très bon joueur de hockey. En fin de semaine, le jeune garçon a vécu un moment particulier après une victoire au Tournoi Passe-Rondelle de Québec. Une histoire comme il s'en déroule régulièrement, mais qu'on entend trop peu souvent et qui restent dans l'ombre d'événements plus tristes. Voici l'histoire que JF a partagé sur sa page Facebook:

"On parle toujours des fous d'aréna, les parents les coachs etc... Pourquoi ne pas aussi relever les belles histoires. Hier, j'ai vu un vrai beau geste d'esprit sportif. Après la victoire des Phoenix, équipe de mon fiston, au tournoi Passe-Rondelle de Québec. Il y a eu la remise de trophée et les célébrations d'usage. Dans ce temps-là on focus sur nos enfants et on oublie les finalistes, qui eux s'en retournent bredouilles dans leur vestiaire. Et bien les Husky de Chaudière Ouest, Atome 2B, ne se sont pas déshabillés. Ils ont attendus l'équipe championne à la sortie de la glace pour les féliciter et leur faire une haie de champion. Vous auriez du voir la face de nos petits vainqueurs quand ils ont vu l'autre équipe à la sortie de la patinoire. Un espèce de...qu'est-ce qui font là eux-autres? Puis, des accolades, des félicitations, des poignées de mains ce sont échangés. Ça fait réalisé que dans le fond, c'est juste un paquet de petit gars de 10 ans qui ont tout donné! Bravo aux entraîneurs et aux joueurs des Husky pour cet action. Le hockey ça va bien au-delà du sport, on y apprend aussi la vie! Peut-être qu'un jour, ils joueront ensemble ou travailleront ensemble, ou un soignera l'autre, ou autre! Je vous lève mon chapeau les Husky et vous souhaite bonne chance pour le reste de la saison."

Voilà le genre d'histoires positives qui résonnent moins dans nos médias, mais qui sont tout à fait importantes à souligner. Merci à Jean-François Baril d'avoir pris la peine de la raconter. Et n'hésitez pas à partager, plusieurs parents de jeunes hockeyeurs auraient intérêt à lire ce récit. ;)[EMBED]Photo: Facebook

Partager sur Facebook
5,152 5.2k Partages

Source: Facebook