Michèle Richard encore impliquée dans un procès

Mais cette fois, c'est elle qui poursuit...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La flamboyante Michèle Richard n'est peut-être plus la star de la chanson qu'elle était, mais elle revient régulièrement dans l'actualité grâce à son excentricité, son franc parler... ainsi que ses frasques. Impliquée dans quelques procès au cours des dernières années, dont deux pour conduite avec facultés affaiblies, voilà maintenant que la chanteuse est impliquée dans une nouvelle poursuite. Sauf que cette fois, c'est elle qui poursuit.

TVA Nouvelles rapporte ce matin que Michèle Richard poursuit pour près de 80 000 $ un entrepreneur général de Blainville, sur la rive-nord de Montréal, qui aurait mal effectué ses travaux résidentiels avant de quitter sans avertissement, avec en sa possession des biens de la chanteuse.

C'est une bâtisse d’une valeur d’environ 320 000 $ qu'elle a acquise en septembre 2018 qui est au coeur du litige.

Quelques semaines après avoir acheté le duplex situé à Ste-Adèle, la chanteuse a fait appel aux services de l’entreprise Constructions Moretti et fils. Le but était de régler un problème de drainage qui risquait d’engendrer une infiltration d’eau, lit-on dans la poursuite civile récemment déposée au palais de justice de Saint-Jérôme par l'avocat de Mme Richard.

Évalués à 64 000 $, la facture des travaux aurait soudainement grimpé à 90 000 $. Michèle RIchard a fait un chèque de 68 200 $ au contracteur, à la fin de l’année 2018, mais ce dernier aurait ensuite quitté le chantier sans avertissement. On ne connait pas la raison exacte de l'abandon des travaux par l'entrepreneur. 

On lit aussi dans la poursuite que Moretti serait parti avec une pompe et plusieurs tuyaux de cuivre qui lui appartenaient.

Une mise en demeure envoyée par l'avocat de la chanteuse n'a pas convaincu l'entrepreneur de rembourser la flamboyante blonde, qui s'est finalement résolue à le traîner devant un juge.

Michèle Richard réclame donc la valeur de l’achèvement des travaux, soit 63 466 $ et du remboursement des objets qui lui auraient été volés, soit une valeur d'environ 5000 $. Elle demande aussi 10 000 $ en stress, troubles et inconvénients, pour une somme totale de 78 466 $.

Une histoire à suivre, donc, puisque pour l'instant l'entrepreneur visé par la poursuite semble totalement avare de commentaires.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Facebook