Michel Venne répond aux allégations d'agressions sexuelles portées par Léa Clermont-Dion

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
298 298 Partages

Le journaliste Michel Venne s'est prononcé publiquement après que Léa Clermont-Dion l'ait accusé de l'avoir agressée sexuellement en 2008.

Elle avait 17 ans à l'époque. Michel Venne était son idole. 

Voici ce qu'il a écrit: 

«J’ai pris connaissance des allégations circulant à mon endroit. Je nie avoir agressé sexuellement Léa Clermont-Dion. Puisqu’une plainte aurait été déposée, il est préférable pour le moment de laisser le processus d'enquête suivre son cours. Entre-temps, je suspens mes activités professionnelles et mes collaborations avec les organisations avec lesquelles je suis lié, en particulier l’Institut du Nouveau Monde dont j’ai quitté la direction générale en mars dernier.»

Un message qui ressemble drôlement aux premiers message d'Éric Salvail et Gilbert Rozon. 

L'institut du Nouveau Monde a indiqué ceci: «Les faits allégués sont très graves. Nous encourageons et soutenons toute victime à utiliser les services de dénonciation mis à la disposition des citoyennes et des citoyens par le Service de police de la Ville de Montréal et par la Sureté du Québec, ou par toute autre ressource disponible»

Les commentaires sous la publication sont loin d'être en support pour M. Venne: 

Voici un extrait de la dénonciation de Léa Clermont-Dion

«2008. J’ai 17 ans. Je suis agressée sexuellement par mon patron, un baby-boomer de gauche que tout le monde admire, moi la première. Je viens de terminer mon secondaire cinq. Je suis une jeune fille allumée, fonceuse et idéaliste. Je n’ai peur de rien. J’ai pour idole un être charismatique, intelligent et engagé. C’est mon boss, il s’appelle Michel Venne. C’est un intellectuel, journaliste et fondateur de l’Institut du Nouveau monde, une organisation politique de participation citoyenne. Je travaille pour l’organisation le temps d’un été. Je me sens vraiment cool et très choyée. Advient un événement spécial où des centaines de jeunes se rassemblent pour «refaire le monde». La surprise, j’ai droit à une «promotion». Je dois accompagner le grand boss pendant quelques jours.Je déchante un peu quand je constate que mon idole est étrange et déplacé. Je déchante tout court quand je me fais agresser.»

Voici la dénonciation complète de Léa Clermont-Dion: 

Partager sur Facebook
298 298 Partages

Source: Facebook de Michel Venne · Crédit Photo: Youtube et Instagram de Lea Clermont-Dion