Michel Charette extrêmement ému en direct raconte qu'il a pensé perdre sa fille «C'est extrêmement angoissant»

Touchant..!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Michel Charette était de passage sur le plateau de La semaine des 4 Julie, mercredi soir, et il nous a offert une moment de télévision extrêmement touchant lorsqu'il a raconté qu'il avait pensé perdre sa fille deux fois, depuis sa naissance.

La fille de Michel Charette est allergique mortellement aux oeufs et c'est pour cette raison que le comédien a décidé d'accepter le poste de porte-parole de l'organisme Bye Bye Allergie.

« Elle a fait quatre chocs anaphylactiques dans sa vie jusqu'à présent. »

Julie Snyder lui a alors demandé d'expliquer ce qu'il fallait faire lorsqu'un enfant a une crise d'allergies. 

« Premièrement c'est l'Epipen. On donne une piqure dans la cuisse - toujours dans la cuisse - sur le côté. Ma fille a fait quatre chocs, il y a deux fois où c'est moi qui a été à l'hôpital avec elle parce que l'effet d'un Epipen c'est à peu près 15-20 minutes, tu peux en donner une deuxième mais après ça il faut que tu arrives à l'hôpital parce qu'après ça ils la mettent sur l'oxygène, l'adrénaline et tout ça.

C'est extrêmement angoissant, je comprends les parents qui ont des parents qui souffrent d'allergies ou que les parents eux-mêmes souffrent d'allergies. J'ai pensé perdre ma fille deux fois dans ma vie à cause de ça. 

La première qu'elle a mangé des oeufs elle avait 10 mois, je l'avais dans les bras et elle a vomi sa vie. Je pensais que je l'avais perdue, que c'était fini, l'ambulance j'avais l'impression que ça faisait trois jours que je l'avais appelée, elle n'arrivait pas. Et une autre fois aussi où elle avait 7 ou 8 ans, sans nécessairement avoir mangé des oeufs, juste le sentir, une de des amies en avait mangé et elle lui a fait un câlin et son allergie a déclenché sans qu'elle elle n'en mange.

On a été à l'hôpital et de toute ma vie je n'ai jamais roulé aussi vite. Je me disais que si la police m'arrête, je m'en fous, ils me mettront en prison ou quoi que ce soit mais il fallait que je me rende à l'hôpital. Et heureusement parce que rendu là-bas elle a fait une deuxième crise donc elle aurait pu encore une fois mourir-là. 

Il ne faut pas prendre ça à la légère. C'est grave, il faut être vigilant. Je comprends les gens qui ne sont pas impliqués directement parce que soit ils n'ont pas d'enfants ou de parenté proche qui sont allergiques, mais ça peut être extrêmement grave et c'est pour ça que je me suis impliqué avec Bye-Bye Allergies, on a amassé beaucoup de sous pour eux.

Grâce à Bye Bye Allergies on a pu ouvrir la clinique CITO, une clinique d'immunothérapie orale à Sainte Justine et là ce qu'on veut c'est implanter des cliniques à travers la province. 

Voici la séquence en question:

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La semaine des 4 Julie · Crédit Photo: La semaine des 4 Julie