Nouvelles : Maxime Landry fait de bouleversantes confessions sur le cancer de sa mère
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Maxime Landry fait de bouleversantes confessions sur le cancer de sa mère

«Ma mère est le seul parent qui me reste...»

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
841 841 Partages

Maxime Landry n'arrête jamais. Le chanteur est également auteur, lui qui vient de lancer son troisième livre: Dernier appel pour l'embarquement, une fiction dans laquelle son héroïne apprend qu'il ne lui reste qu'un an à vivre. 

Ce rapport à la mort et au temps est un thème récurrent chez Maxime Landry et il est clair que le cancer de sa mère y a été pour quelque chose.

«Si j'étais face à cette échéance, je me rapprocherais de ma famille. Je reçois encore des gens qui ont lu mon livre et plusieurs me disent que ce roman a changé des choses dans leur existence. La fin de la vie et le cancer sont des sujets qui nous touchent de près. Lorsque j'ai écrit mon roman, ma mère avait reçu un diagnostic de cancer de la thyroïde.»

En entrevue avec le magazine La Semaine, le chanteur s'est confié sur plusieurs sujets, dont le cancer de sa maman Doris. Voici quelques extraits de l'entrevue disponible dans la plus récente édition du magazine:

«Elle va super bien. Elle est guérie. Elle a été chanceuse dans sa malchance. Il n'en demeure pas moins que le mot cancer fait peur. Ma mère est le seul parent qui me reste... Mon père n'est plus là. Vraiment, j'ai eu peur. Je me suis mis à faire des allers-retours en Beauce pour être auprès d'elle. Je voulais qu'elle consulte de bons médecins. La maladie de ma mère a faire surgir des émotions et une certaine urgence de vivre. [...] J'ai toujours couru après le temps, j'ai toujours eu peur d'en manquer. Je ressens cette peur de mourir trop jeune et de ne pas avoir eu le temps de faire tout ce que je souhaitais.»

Le chanteur raconte que ça a été difficile pour sa mère lorsqu'il a quitté la Beauce pour s'installer à Montréal.

«Oui, surtout qu'elle est née à Montréal. Elle est partie en Beauce à l'âge de sept ans. La ville lui manque. Quand elle vient me visiter, nous passons du temps ensemble. Nous allons voir un show, nous allons manger au resto. Elle en profite au maximum! Chaque fois qu'elle repart, elle a des larmes dans les yeux...»

Partager sur Facebook
841 841 Partages

Source: La Semaine
Crédit Photo: Instagram