Maxim Martin se confie sur l'année sombre qu'il a vécue

Des confidences pour le début d'une nouvelle année de vie

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
241 241 Partages

L'année dernière n'a pas été une année facile pour l'humoriste Maxim Martin. Les révélations sur la véritable identité de Gilbert Rozon l'ont particulièrement bouleversé, tout comme le décès de Clément, l'amoureux de sa fille Livia.

Dans une entrevue au magazine La Semaine, il raconte les événements qui l'ont affecté cette dernière année:«Il y a eu l'accident de Clément et Juste pour rire. Je suis un artiste Juste pour rire. Je suis de ceux qui croient qu'il y a une leçon à tirer de tout ce qui nous arrive. J'ai vraiment l'impression d'être passé au travers d'une tempête. Quel soulagement que d'avoir le sentiment d'être sorti de l'ouragan.»

À la lumière de l'entrevue, on apprend que c'est l'amour de l'entraînement qui l'a sorti de cette période sombre. 

À sujet, il déclare:«À la fin de ma période sombre, j'avais un agenda vide et je suis devenu un workaholic. Aujourd'hui, je m'écoute plus. L'entraînement est une échappatoire. Durant la dernière année, m'entraîner m'a vraiment sauvé la tête. Faire du vélo ou aller nager, c'est un moment de communion avec moi-même. Je me sens souvent inspiré lorsque je cours. Courir et m'entraîner m'a évité bien des chicanes dans les dernières années... (rires) Quand je ne m'entraîne pas, disons que je ne suis pas toujours plaisant. Ça m'a aussi permis de faire de belles rencontres et de vivre des expériences agréables.»

À savoir si l'entraînement n'est pas seulement un remplacement de sa dépendance à la drogue (il a confié avoir passé la trentaine à se détruire à petit feu, dans l’alcool et la drogue) l'humoriste répond que dans un certain sens, oui, mais de manière saine. 

Il dit:«Je suis encore un drogué, mais maintenant, je sécrète naturellement de la dopamine et de la sérotonine. C'est un buzz naturel, mais j'en ai besoin. C'est un réflexe qui est sain. Je pense avoir réglé bien des choses, mais j'ai encore le sentiment d'avoir perdu 10 ans de ma vie. C'est précieux, la vie, ça passe vite. Je pense que j'aurai toujours le sentiment de devoir rattraper le temps perdu. Pour moi, la trentaine a été une sentence de prison. Je veux rattraper ces années. Il se passe de si belles choses, je veux tout savourer.»

Ce dimanche, en l'honneur de son anniversaire, Maxim participe au Défi Moi pour Toi. 

On lui souhaite de continuer sur le beau chemin qu'il a choisi d'emprunter. 

Partager sur Facebook
241 241 Partages

Source: La Semaine · Crédit Photo: FB Maxim Martin