Bloqueur de pub détecté

C’est grâce aux publicités que nous pouvons vous offrir le contenu que vous aimez tout à fait gratuitement. Pour continuer à voir le contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités SVP.

Maripier Morin réagit à une publication bouleversante d'Étienne Boulay

Elle revient sur un moment sombre de sa vie.

Monde de Stars

La semaine dernière, Étienne Boulay a partagé un moment sombre du temps où il consommait, ce qui n'a pas manqué de faire réagir Maripier Morin. 

En ondes à On part ça d'même sur les ondes de WKND 99,5 FM, la coanimatrice qui a déjà révélé par le passé ses problèmes de dépendance à l'alcool et à la cocaïne a témoigné sa solidarité avec Étienne Boulay. 

Elle raconte avoir déjà éclaté en sanglots seulement quelques minutes avant d'entrer en ondes à la télé. Elle ajoute qu'elle s'était trouvé une technique pour pleurer sans ruiner son maquillage, en penchant la tête vers l'arrière et en gardant son mouchoir sous ses yeux. 

« Tu ne sais même pas comment tu vas faire pour parler sans casser », se souvient-elle, malgré son sourire et son allure joviale que tout le monde lui connaissait à l'époque. 

« Quand on admet qu’on a un problème avec une substance, qu’on est une personne dépendante que ce soit à la drogue, à l’alcool, au jeu, ça vient avec un dénominateur commun qui est le mal intérieur, le mal de vivre et la souffrance qui vient du milieu du chest [la poitrine] et que tu n’es pas capable d’expliquer pourquoi c’est là », ajoute-t-elle. 

De son côté, Étienne Boulay avait livré un percutant message sur les réseaux sociaux :

« Des fois notre sourire est un mensonge. Il y a 10 ans jour pour jour, je me faisais opérer au poignet pour 3 ligaments déchirés (1 complet et 2 partiellement) et une fracture qui avait mal reprise. J’avais fini la saison sur les antidouleurs et je devais me faire opérer toute de suite après la Coupe Grey à Toronto, mais j’ai skippé tous mes rendez-vous médicaux parce que j’étais trop gelé.

Je souris sur la photo, mais la vérité c’est que je ne suis pas rentré à la maison la veille. Maïka était en tabarn*** , avec raison. J’avais fait une ligne de coke dans la salle de bain de l’hôpital avant d’aller sur la table d’opération. Malgré ça, je faisais semblant que tout allait bien. Je souriais en public mais aussitôt que j’étais seul, le sourire disparaissait.

Je vous le partage parce que des fois le sourire n’est qu’une façade. Appelle et texte les gens que t’aimes, prends des nouvelles, pose des questions, juste pour savoir comment ils vont.

La vie est belle. Life is good, love y’all »

Rappelons que Maripier Morin a également abordé la période qui a suivi sa sortie d'Occupation Double. 

Articles recommandés:

Ne manquez rien de l'actualité de vos vedettes préférées!
Ne manquez rien de l'actualité de vos vedettes préférées!