Marie-Mai se fait complètement ramasser par un critique qui a trouvé son spectacle froid et narcissique

Des propos très durs

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
499 499 Partages

Marie-Mai faisait son grand retour au Centre Bell, cette fin de semaine, alors que tout le gratin du show business québécois s'est rendu voir son nouveau spectacle, tiré de son plus récent album: Elle et moi. Ça faisait cinq ans que le reine du pop québécois n'avait pas donné de spectacle au Centre Bell et le public lui a réservé un chaleureux accueil. On ne sait pas pour vous, mais en regardant nos médias sociaux cette fin de semaine, on avait l'impression que tout le Québec était au Centre Bell.

Mais ce n'est pas tout le monde qui a apprécié son spectacle. À l'émission La soirée est (encore) jeune, présentée sur les ondes d'ICI Radio Canada Première, Jean-Sébastien Girard a livré une critique très dure du spectacle et de l'artiste, affirmant qu'il avait assisté à une représentation froide d'une artiste narcissique. Voici quelques extraits de la chronique qu'il a livrée, samedi soir.

«Si je peux me permettre, Olivier, vous dites que Marie-Mai transmet beaucoup d'émotion, c'est probablement le reproche que je peux lui faire. C'est un spectacle très froid, quand elle s'adresse au public, c'est avec des phrases creuses et convenues. Tout semble fabriqué chez cette fille-là. Elle parle d'elle, d'elle, d'elle: "je fais ce métier-là depuis 16 ans, j'ai maintenant 34 ans, si on m'avait dit que ma carrière aurait tant de hauts et de bas je ne l'aurais jamais cru." Jamais elle ne se prononce sur des préoccupations ou des inspirations qui sortiraient ailleurs que de son petit nombril. Le monde semblait beaucoup apprécier Marie-Mai, mais j'ai l'impression que la plus grande fan de Marie-Mai ce soir-là c'était Marie-Mai. 

Oui, le spectacle est généreux: elle est belle, elle bouge bien, les chorégraphies sont réglées au quart de tour, elle a travaillé comme une folle pour accoucher de ce spectacle-là, les projections sont extraordinaires sur les écrans, les costumes sont beaux, le public doit avoir l'impression que son argent est bien investi. Mais pour vrai, j'ai trouvé qu'il se passait euh-rien. Il n'y a pas d'échange, il n'y a pas de moment, on ne sort pas de là en se disant "Oh mon Dieu, te souviens-tu de ce moment-là?", on a l'impression qu'elle fait 24 fois la même chanson. 

Dans mon souvenir, on a vu 24 fois la même pièce. Il n'y a pas de moment unique, précieux. J'ai envie de faire une comparaison qui sera forcément boiteuse, mais quand même. Grégory Charles, en spectacle, on dit wow, il improvise, il joue sur deux pianos en même temps, il chante, mais il ne se passe rien, il ne crée pas de l'émotion. J'aurais aimé plus de sincérité, plus de variation de ton. J'aurais aimé savoir qui elle est outre une fabrication narcissique du showbiz.

Pour vrai, je le dis, si vous aimez la musique de Marie-Mai vous allez tripper. C'est un spectacle bien fait, mais pour moi il ne se passe rien. Mais je suis vieux, ça ne s'adresse pas à moi. Mais elle a beaucoup de talent à sa façon. » 

Voici l'extrait audio en intégralité, une gracieuseté de nos amis chez RadioEGO:

Partager sur Facebook
499 499 Partages

Source: RadioEGO
Crédit Photo: Instagram