Marie-Lyne Joncas publie un statut qui suscite la rage et est accusée de slut-shaming

Ouch. Ça brasse sur le net.

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
72 72 Partages

Marie-Lyne Joncas est particulièrement connue pour son humour cru et sa voix rauque. Sur le web, ses capsules Les grandes crues ainsi que Le courrier du cul ont été partagées des milliers de fois. Cependant, sa dernière intervention n'a pas eu le succès escompté. 

Voici le message publié par l'humoriste:«Ga moé, belle comme le jour. Pis j’ai pas le cul à l’air. C’est fou pareil de se dire qu’en 2018, c’est normal, de se mettre quasi nue sur Instagram. (Même pour les petites pouliches de 15-16 ans) Bon vous me direz que j’en ai pas de cul... le mien est plate plate plate, mais je garde quand même mes crêpes pour moi. Bravo pour vos photos de fesses les filles...mais là je vais vous le dire, c’est rendu comme le piercing de nombril en 2004... c’est la personne qui en a pas qui est rendue cool. Un mot: DOSAGE P.S. La vraie beauté est à l’intérieur, pas dans ton maillot J-String Ok BYE»

Plusieurs internautes l'accusent de «slutshaming»:

«Ton post est vraiment problématique @marielynejoncasd'une part parce que de façon très évidente, c'est du slutshaming, un autre problème aussi selon moi, c'est que tu appelles au dosage; c'est pas un peu comme vouloir l'inverse de la désexualisation du corps de la femme? (la sexualisation des corps est selon moi un gros problème peu importe le sexe) mais bon, qu'est ce que j'en sais, je suis juste un homme blanc. P.s: j'espère que toute cette haine là dans les commentaires te dérange pas trop parce que selon moi c'est juste une réponse équivalente à la haine qui coule de tes propres mots. P.s2: Est-ce-que tu te propose vraiment comment étant le baromètre de la beauté? Parce qu'aux dernières nouvelles la beauté c'était encore subjectif à l'individu non?»

«Serieux same, j'la trouvais excellente ! Mais j'peux tellement pas laisser ça passer, on s'bat asser pour brisé la mentalité de "s'habiller pour s'respecter" !! D:»

« je n’ai jamais dis le contraire. Mais tu peux t’aimer sans critiquer les actions des autres, non ? Je suis entièrement en accord avec toi, ce que j’essaie de faire valoir c’est qu’en 2018 ce n’est plus nécessaire de basher les filles pour des choses aussi insignifiantes que leur publications instagram. On devrait pouvoir publier le contenu qui nous tente, point à la ligne. Selon moi il n’y a pas de débat à avoir. C’est essayer de rendre « mauvais » quelque chose qui ne l’est pas en soi. Un corps c’est beau, et t’a entièrement raison quand tu dis que ça n’a pas rapport avec la sexualité ... so yé où le problème?»

«right, mais ce n’est pas ce qu’elle a dit, malheureusement! Dire « tu as le droit, mais tu devrais pas » pour moi, c’est une forme de répression. Après ça bon, tu peux avoir les valeurs que tu veux. C’est juste primordial selon moi de ne pas commencer à essayer d’attaquer un groupe de femmes pour l’exposition conscient et individuel de leur corps.»

«je la trouve tellement lourde de basher sur les gens qui eux, se sentent plus empowered par la nudité. Différentes choses nous font sentir empowered, et y’a aucune mauvaise façon d’être bien avec son corps.»

«tout le monde féministes se foutent bien qu’elle veuille se montrer les fesses ou non. Le débat ne part pas de ça. Il part du fait qu’elle fait du slut-shaming. Si son discours avait été du genre « je n’aime pas particulièrement poster des photos comme ça, mais je respecte les femmes qui le font » la réaction face à son texte aurait été différente.»

Même Léa Clermont-Dion a réagi publiquement à son message, qu'elle accuse d'être anti-féministe.

Elle réplique:«Concernant la publication de MarieLyne Joncas, je répondrais comme @aliceestquelquepart avec ces mots. C’est juste dommage de blâmer (encore) les filles d’assumer ce qu’elles sont et de tenter de policer leur corps en les dénigrant. Me semble qu’on en a assez avec le patriarcat. C’était pas nécessaire. Mais bon, les maladresses permettent certaines prises de conscience. #sameoldstory #slutshaming#shitshappens»

Plusieurs internautes sont d'accord avec cette dernière:

«Je pense que Marilyne va avoir besoin de Olivia Pope pour se sortir de cette merde qu'elle vient de publier et créer sur Instagram! Le slutshaming c'est out!!! Girls lets support each other... bonne chance marilyne, j'pense que cette fois ci, t'as vrm poussé ta luck!»

«Le plus choquant c’est toutes les personnalités ‘connus’ de instagram qui prône la diversité corporelle,l’acceptation de soi ...qui like son statement réducteur.... Tellement fake, c’est malheureux.»

«Oui, exactement ce que j'ai dit. Je comprends qu'elle est tannée de voir tous ces instagrams de fesses, tout comme je suis blasée de voir autant de comptes It Works ou Beachbody et cie. Mais oui malheureusement elle est tombée dans le slutshaming. Ça c'est malaisant»

Partager sur Facebook
72 72 Partages

Source: IG Marie-Lyne Joncas · Crédit Photo: IG Marie-Lyne Joncas