Mariana Mazza sème la controverse avec une publication Facebook qui ne passe pas du tout

Les internautes sont furieux!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
59 59 Partages

L'humoriste Mariana Mazza est l'une des préférées du public québécois, comme en témoigne son sacre en tant qu'humoriste de l'année, lors du plus récent Gala Les Olivier, en décembre dernier. Mais elle est également l'une des artistes qui polarisent le plus l'opinion publique. On en a eu un autre parfait exemple, jeudi, alors qu'une de ses publications Facebook l'a plongée au coeur d'une intense controverse.

Voici le message qu'elle a publié sur son compte Facebook:

«La sortie de secours dans un avion es utilisée plus souvent qu’autrement par des gens qui sont au courant que si l’avion crash, ce sont les responsables des humains dans cet avion.

La dame de 350 livres qui utilise ce siège en ce moment doit avoir de calice de gros pipes!

Je reviens dans quelques jours la gang.

Bronzée, reposée et assez imbibée d’alcool pour sauver plein de monde dans l’avion.»

Si la plupart des gens ont perçu le message comme ni plus ni moins qu'une blague, de nombreux internautes ont témoigné de leur indignation face aux commentaires de l'humoriste. Voici quelques commentaires qui ont été laissés sous la publications:

«Est-ce que quelqu'un va mentionner le fait que son poids n'a aucune incidence sur sa capacité à aider les gens en cas de besoin? Ce commentaire n'a aucun esti de bon sens, surtout venant de quelqu'un qui est supposée soutenir le body positivity.»

«Ça t'arrive de réfléchir avant de poster des commentaires encore une fois stigmatisants pour rien? C'est à cause de ce genre de propos que les gens gros passent pour des tas de marde. Quand on sait pas de quoi on parle, on ferme sa gueule. Ça vaudrait mieux. Call me butthurt if you want, mais j'en ai mon esty d'casque de la grossophobie décomplexée.»

«Je suis une fan j'aime ce que tu fais mais spécifier que la dame faire 350 livres je sais pas j'ai l'impression que tu te moques des grosses personnes et étant moi même en surplus de poids j'aurais pas aimé être là personne en question donc tu te moques. Pis tsé malgré ma shape, bin mon métier est de sauver les gens ( santé). Acceptation de soi et le non bodyshaming, en écoutant code f, j'avais l'impression que c'était 2 valeurs que tu défendais...mais bon..... Bonne vacances!»

«Il y en a pour qui l'autodérision est moins élevé que d'autre...  Les femmes ou les hommes avec un surplus de poids qui sont complexes et anxieux je comprends mais pourquoi ne pas juste en rire et d'aller du bon côté de la médaille en ayant une bonne attitude. Vous savez on est ce que l'on mange alors assumer votre choix. Si vous avez une attitude mauvaise alors manger des choses mauvaises. Personnellement je trouve que ses commentaires sont juste un exutoire pour vous... Arrêtez de vouloir changer la planète et commencer par vous...  J'adore Mariana Mazza parce qu'elle démontre qu'on peut faire de grandes choses même si on n'est pas comme la personne reflétée dans les médias comme l'hypersexualisation et les modèles qu'on devrait suivre.  J'espère que tu as passé de belles vacances et continue comme ça je t'adore»

Et vous, est-ce que ce genre de commentaire vous choque? Voici, ci-dessous, la fameuse publication qui a tant fait jaser.

Alexandre Champagne commente sa séparation avec Marilou

Au micro de Catherine Perrin, sur les ondes d'ICI Première, Alexandre Champagne est revenu sur les récents développements en expliquant comment la séparation avait été difficile à annoncer.

«Ça fait un an qu'on est séparés mais on a pris le temps avant de l'annoncer parce qu'on devait faire le ménage, et avec un pan public dans notre vie, on se posait la question: est-ce qu'on doit le dire? Est-ce qu'on doit ne pas le dire? On voulait prendre ça d'assaut parce qu'on ne voulait pas qu'il y ait des rumeurs et que les gens commencent à spéculer sur ce qui allait se passer. Tout d'abord pour nos santés mentales respectives parce que c'est exigeant de toujours voir des choses sur nous alors qu'on n'a pas nourri ou qu'on n'a jamais eu le désir de nourrir les magazines à potins.

Mais c'est sûr que toute la période qui a précédé ça, à partir du moment où on a décidé de se séparer, on devait mentir en disant que nous on ne se sépare pas, mais on ne savait pas comment le dire. Il n'y a pas de livre ou de bonne méthode.»

Catherine Perrin a alors demandé à Alexandre Champagne d'expliquer et de commenter toutes les réactions négatives auxquelles Marilou a fait face, suite à l'annonce de sa deuxième grossesse.

«On a le choix dans la vie. On a le choix de voir toutes les réactions positives qu'il y a eu sur les réseaux sociaux où les gens souhaitaient à Marilou d'avoir une grossesse formidable et un bébé en santé. Tout le monde souhaite ça en général, à 99,9%. Il y a quelques réactions qui suscitent plus d'intérêt qui sont des réactions négatives parce qu'on se pose la question: dans quel état est-ce que cette personne-là est pour dire des choses aussi horribles que ça.»

Alexandre y a d'ailleurs ajouté son grain de sel en publiant sur sa page Facebook une lettre adressée à sa fille dans laquelle il envoie un message d'amour et d'espoir.

«J'ai réagi sous la photo Instagram de Marilou pour lui prêter main forte parce Marilou c'est ma meilleure amie, on est très proches, on se connait comme si on était frère et soeur et j'ai voulu prêter main forte à Marilou parce que je savais qu'il allait y avoir des réactions négatives. Et j'ai voulu tourner ça au positif en parlant un peu de mon côté à moi en écrivant une lettre à ma fille. C'était aussi pour clore la discussion pour faire «On est une famille unie, on s'aime beaucoup», il y a des choses qui arrivent dans la vie qu'on ne peut pas prévoir. On fait ça dans l'amour et dans le respect, merci bonsoir. Marilou ne savait pas que j'allais faire ça. Moi j'ai voulu le faire pour détourner l'attention du négativisme de l'événement.»

L'animatrice de l'émission Médium Large a demandé à Alexandre Champagne si Marilou était en quelque sorte un souffre-douleur.

«Je ne pense pas. Si on regarde dans l'ensemble, l'impact positif versus l'impact négatif de Trois fois par jour, du style de vie que Marilou a décidé d'avoir, l'impact est somme toute très positif. Il y a eu des changements dans les habitudes de vie de plusieurs personnes, on a eu beaucoup de messages positifs, mais bien sûr on ne va pas toujours mettre ça de l'avant. Ce dont on entend parler le plus c'est ce qui nous surprend le plus. [...] Il y a très peu d'impact négatif et ça vient de réaction de l'ego. Je veux pas juger ces gens-là, mais moi quand je dis du mal de quelqu'un c'est que je ne suis pas bien à la base.»

«Au début, on trouvait ça assez étrange de faire des recettes de lasagne un peu modifiées et de recevoir des menaces de mort de madame qui s'appelle Diane. C'est extrêmement étrange. J'ose croire que c'est la vague de positif qui va l'emporter et que encore on est capable de se rallier autour d'autre chose que la haine d'une personne. »

Partager sur Facebook
59 59 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook