Les Soeurs Boulay et Patrice Michaud adaptent un succès de Beau Dommage à la pandémie

Une excellente adaptation !

Monde de Stars

Alors que Noël prend une tournure inédite pour les Québécois, qui ne seront pas autorisés à se réunir cette année à cause de la pandémie de COVID-19 et de la seconde vague qui sévit dans la province, les Soeurs Boulay et Patrice Michaud ont trouvé de quoi nous réchauffer le coeur avec une adaptation bien spéciale du classique 23 décembre du groupe Beau Dommage. 

Avec le parolier Pierre Huet, ils ont modifié les paroles de la version originale pour la mettre au goût du jour. 

« J'ai le temps des Fêtes qui va se passer pas mal chez nous

En essayant de pas devenir complètement fou

Ça va être raide, mais je suis prêt

J'vais essayer de pas abuser trop du vin doux 

Juste avec toi ou ma famille, habillé en mou

J'ai sur la face une sorte de masque en bas des yeux

Qu'il faut que je porte pour que ce soit moins dangereux

La fin de l'année, je vais la passer

En tête-à-tête avec mon chat pis la télé

Ou voir mes chums dans le parc, mais sans trop m'énerver

23 décembre, joyeux Noël, de votre côté

Salut, au plus, on se reverra le 11 janvier », peut-on entendre chanter le trio. 

« Cette année, on se r’verra le 11 janvier… Merci à Patrice Michaud et aux soeurs Boulay d’avoir revisité ce classique de Beau Dommage, avec la complicité de Pierre Huet, le parolier. On garde le moral! », a partagé le premier ministre François Legault sur sa page Facebook, mardi, en incluant la vidéo. 

Cette année, on se r’verra le 11 janvier… Merci à Patrice Michaud et aux soeurs Boulay d’avoir revisité ce classique de Beau Dommage, avec la complicité de Pierre Huet, le parolier. On garde le moral!

Posted by François Legault on Tuesday, December 22, 2020

Rappelons que le gouvernement du Québec avait d'abord annoncé que les Québécois pourraient se réunir jusqu'à un maximum de dix personnes durant deux événements entre les 24 et 27 décembre.

Devant la hausse du nombre de cas et des hospitalisations, François Legault s'est toutefois ravisé, pour interdire tout rassemblement durant les Fêtes. 

Mince consolation, un maximum de huit personnes peut se voir dans des lieux publics extérieurs pour faire une activité en se déplaçant. Cela ne s'applique toutefois pas aux réunions dans les cours privées, qui demeurent interdites. 

Le gouvernement du Québec a également décidé de mettre la province sur pause jusqu'au 11 janvier, en fermant notamment les commerces non essentiels. Il espère ainsi freiner la deuxième vague, encore bien active.