Le troublant témoignage de Catherine Bachand suite à l'affaire Gilles Parent

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
82 82 Partages

Catherine Bachand a travaillé de 2001 à 2013, soit 12 ans aux côtés de Gilles Parent. 

L'animatrice radio commence par dire qu'après toutes ces années, on l'associe encore énormément à lui et que justement, on lui demande depuis plusieurs mois de se livrer quant à son expérience de travail avec Gilles Parent. D'entrée de jeu, elle annonce que sa sortie publique à WKND sera la seule et l'unique. Qu'elle n'acceptera aucune demande d'entrevue. 

Elle transmet son admiration et son respect immense pour les hommes et les femmes qui ont dénoncé à visage découvert. 

Surtout, elle envoie ses pensées aux membres de la famille de Gilles Parent, «des gens fabuleux qui se retrouvent actuellement en plein coeur d'un ouragan destructeur».

Voici son témoignage: 

«La vérité est que je suis extrêmement tiraillée aujourd'hui, j'ai autant peur de parler que de me taire, mais je suis une mère de famille. J'ai deux magnifiques fille qui sont toute ma vie. Si j'ai finalement fait le choix de parler aujourd'hui c'est d'abord et avant tout pour elles. J'ose espérer, naïvement, croirez-vous, que cette chaîne de solidarité des victimes qui dénoncent va permettre de changer des mentalités et peut-être apporter des changements de culture. Trop longtemps des gens puissants pouvaient faire planer un régime de terreur se sentant protégés par leur statut. Aujourd'hui, on peut dire que personne n'est intouchable. Déjà là, il s'agit d'une grande victoire à mon avis. [...] Ce que je m'apprête à raconter, je ne l'ai jamais dit publiquement. C'est en pensant à mes filles que je puise le courage de le faire».

Catherine Bachand raconte qu'elle avait 11 ans lors de sa première agression sexuelle. 18 ans lors de la deuxième fois. 22 ans la troisième fois. À 25 ans, elle a eu peur pour sa vie parce qu'un malade la suivait sur la rue Saint-Joseph en se masturbant. Elle n'a jamais porté plainte pour aucune de ces agressions. 

Pourquoi? Déjà très jeune, elle connaissait le sort réservé aux victimes. 

Elle raconte aujourd'hui parce que des gens lui ont dit qu'ils connaissaient son histoire, qu'elle allait sortir et Catherine Bachand préfère qu'elle soit entendue de sa bouche, plutôt que de celle des autres. 

«En 2005, alors que je suis enceinte de ma première fille, je suis en ondes avec Gilles Parent à CHOI [Radio X]. Je vous rappelle, on est en ondes. Pendant l'émission, je suis surprise par une activité quelconque dans ma bédaine, c'est à un point tel que je n'ai pas été capable de retenir mon expression alors que les micros sont ouverts. Gilles me demande ce qu'il y a, je lui dit que ça bouge beaucoup là-dedans. Il me demande s'il peut toucher, chose que j'accepte. C'est à ce moment qu'il se penche par-dessus de la table qui nous sépare en tendant la main, mais au lieu de toucher mon ventre, il me prend un sein de façon totalement délibérée. Je l'ai immédiatement, en ondes, traité de "gros crisse de cave". Il est parti à rire et l'émission s'est poursuivie comme si de rien était. J'ai serré les dents et j'ai continué à faire mon travail. J'habitais Stoneham à l'époque et je me souviens très bien d'avoir pleuré tout le long de mon retour à la maison».

Pour entende tout son témoignage, CLIQUEZ ICI.

Pour voir l'article ci-dessous, CLIQUEZ ICI.

Partager sur Facebook
82 82 Partages

Source: WKND Radio · Crédit Photo: Facebook