Nouvelles : Le look d'Alex Nevsky et Vanessa Pilon ne laisse personne indifférent sur le tapis rouge du Gala Artis
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Le look d'Alex Nevsky et Vanessa Pilon ne laisse personne indifférent sur le tapis rouge du Gala Artis

Tous les plus beaux looks de la soirée

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
666 666 Partages

C'est la grande soirée du show business québécois alors que le Gala Artis a lieu, dimanche soir, à Montréal, pour honorer les artisans de la télévision québécoise. Comme à chaque année, le tapis rouge qui précède le gala a attiré tous les regards. Les robes de soirées et les complets de nos vedettes font année après année couler beaucoup d'encre.

La soirée, co-animée par Maripier Morin et Jean-Philippe Dion s'annonce haute en couleur et si on se fie à ce qu'on a vu sur le tapis rouge, on devrait avoir une magnifique soirée.

Sur les ondes de TVA, la magnifique Anouk Meunier et le chaleureux Patrice Bélanger accueillaient les stars pour leur poser quelques questions. On a vu défiler de nombreuses stars et on doit dire que les vedettes ont réellement mis le paquet avec leurs robes de soirées et leurs élégants complets.

Parmi les invités qu'on avait très hâte de voir, le couple chouchou des Québécois Alex Nevsky et Vanessa Pilon arrivait très haut dans la liste. Les deux futurs parents, qui attendent une petite fille au cours des toutes prochaines semaines n'ont pas déçu en se présentant dans des tenues magnifiques. Le complet rouge d'Alex et la robe dorée de Vanessa leur vont à merveille.

On vous laisse admirer ci-dessous.

Voici d'autres tenues de vedettes qui nous ont tout particulièrement plu.

Un concert dédié à son père malade

Plus on vieillit, plus des gens autour de nous sont touchés par la maladie. Et c'est fou comment ça change notre rapport à la vie. C'est le cas du père d'Alex Nevsky qui a été diagnostiqué il y a quelques années de la maladie de Parkinson.

Très touché par la cause, le coach de La Voix a décidé de s'impliquer de la plus belle des façons, en organisant un concert bénéfice, qui s'est tenu le 8 mai à Granby, dont le but était notamment d'amasser de l'argent pour financer la recherche.

En entrevue avec le magazine Écho Vedettes, le populaire chanteur y est allé de touchantes confessions sur son papa, atteint de la maladie de Parkinson. Voici quelques extraits:

«Les deux dernières années, je suis allé à la marche Parcours Parkinson, à Granby. Mais je trouvais qu'elle ne ramassait pas assez d'argent. Mon père est atteint du parkinson et fait partie du comité d'organisation. Je trouvais un peu ridicule de ma part de ne pas en faire plus, alors que c'est mon papa qui est atteint. J'ai donc décidé d'organiser un spectacle pour faire une collecte de fonds.»

«On va pouvoir ramasser beaucoup d'argent. Ça va suffire pour le fonds de roulement de Parkinson Québec de la région de la Haute Yamaska et on va aussi envoyer de l'argent pour la recherche sur le parkinson. Je trouve vraiment le fun qu'une soirée avec des amis dévoués permette de faire une différence. En plus, c'est un événement qu'on aimerait refaire chaque année.»

«Au début, il ne croyait pas que c'était cette maladie. Il a mis au moins six mois avant de l'accepter. C'est une maladie instable qui évolue très bizarrement. En fait, il n'y a pas deux parcours identiques. Tous ceux qui en sont atteints vont la vivre de manière différente, dans un temps différent et à travers des pertes d'autonomie différentes. Chaque patient a sa propre évolution.»

«En fait, il existe des médicaments pour atténuer les symptômes, mais ce sont des gros cocktails de pilules, à prendre chaque jour. Ça va aider à freiner un peu l'évolution de la maladie. Mais mon père va bien, tout est une question de mobilité, et il sera présent le 8 mai pour la soirée.»

Bravo Alex et meilleure des chances aux amoureux à l'approche du grand jour!

Belle reconnaissance pour Maripier Morin

Maripier Morin a réussi, au cours des douze derniers mois, à confirmer sa place parmi les personnalités les plus influentes du monde du show business québécois. Et le fait qu'elle co-anime le Gala Artis, dimanche soir, est en quelque sorte une consécration pour la jeune femme de 31 ans. Mais elle ne l'a pas toujours eu facile. Loin de là!

Dans une touchante entrevue publiée samedi dans La Presse +, elle explique au journaliste Marc Cassivi que la route pour se rendre là où elle est a été parsemé d'embuches. Et à un certain moment, elle a même frôlé la détresse psychologique, dans les mois qui ont suivi sa participation à Occupation Double.

Voici quelques extraits de l'entrevue, tirée de La Presse +.

«J’ai fucké ma réputation bien comme du monde. En même temps, il y a quelque chose qui n’a pas changé dans ma façon d’être. Je la canalise mieux, mais j’ai gardé cette ouverture-là, cette générosité. Je reste sans filtre et je n’ai pas peur du jugement. Je ne m’en souciais pas dans OD. C’était une autre époque [en 2006]. Les réseaux sociaux n’existaient à peu près pas. On n’allait pas là pour se créer une image de marque. On allait s’amuser, faire des voyages, rencontrer du monde, manger de la bonne bouffe, vivre dans un hostie de beau château à Terrebonne ! Pour nous, c’était le rêve. Je n’avais pas voyagé encore. C’était une occasion de le faire. Mais il a fallu que je deale avec les conséquences en sortant.»

Partager sur Facebook
666 666 Partages

Source: Instagram
Crédit Photo: Instagram