Le fils de Charles Lafortune franchit une grande étape et c'est extrêmement émouvant

Bravo Mathis!

Monde de Stars
Le fils de Charles Lafortune franchit une grande étape et c'est extrêmement émouvant

Charles Lafortune et Sophie Prégent sont les parents d'un magnifique garçon nommé Mathis, qui est atteint d'un trouble du spectre de l'autisme. C'est certain que lorsqu'on est le parent d'un enfant différent, il y a de grandes angoisses à savoir si notre enfant sera un jour capable d'être autonome et ce qu'il adviendra de lui lorsque nous ne serons plus là.

Pour Charles et Sophie, c'est une grande étape qui se franchit ces jours-ci alors que Mathis commencera à travailler. Celui que Charles Lafortune surnomme affectueusement «Le penseur» est non verbal, mais ça ne veut pas dire qu'il est incapable de se rendre utile dans la société et de se trouver un emploi. Loin de là!

En entrevue avec le magazine 7 Jours, l'animateur de La Voix a donné des nouvelles encourageantes de son fils Mathis, même s'il avoue que les prochains mois seront angoissants pour lui et sa conjointe. Une entrevue qu'on vous invite fortement à lire en intégralité dans la plus récente édition du magazine 7 Jours.

«Il va bien. Il aura bientôt 17 ans, alors nous sommes allés à l'hôpital Sainte-Justine hier pour un dernier suivi. Comme il n'est plus un enfant, nous devrons désormais le faire suivre par un médecin de famille. C'est quand même angoissant pour nous, et ça nous amène à faire une grande réflexion. En ce sens, je suis d'ailleurs impliqué dans un très gros projet avec l'école de mon fils, "À pas de géant", qui est une école spécialisée pour les jeunes vivant avec un trouble du spectre de l'autisme.»

Est-ce que Mathis pourra travailler un jour?

«Oui! Il va justement faire des stages chez Moisson Montréal prochainement. Il est grand et fort, alors il va être capable de transporter des boîtes. Je suis très fier de lui et très heureux. C'est émouvant pour moi... Tous les parents qui ont un enfant différent espèrent qu'il va se réaliser dans les limites du possible et qu'il ne sera pas laissé dans un coin. On se demande aussi ce qu'il adviendra de notre enfant quand on ne sera plus là. Alors, voir Mathis arriver sur le marché du travail et s'épanouir, ça me rend heureux!»

C'est une magnifique nouvelle pour la famille. Et encore une fois, on lève notre chapeau à Charles Lafortune et Sophie Prégent qui réussissent admirablement à démystifier le fait d'avoir un enfant différent et qui donnent par le fait même courage à des milliers de parents québécois qui se retrouvent dans une situation similaire.