Le boxeur Adonis Stevenson au secours du petit Ariel Jeffrey Kouakou

Quel beau geste!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
774 774 Partages

Quelle histoire étrange et tragique que celle du petit Ariel Jeffrey Kouakou, 10 ans, qui manque à l'appel depuis une semaine. Samedi, la famille du garçon disparu a annoncé qu'elle offrait 10 000 $ à quiconque leur permettrait de retrouver l'enfant.

Et dimanche, le boxeur Adonis Stevenson a décidé de donner un coup de main supplémentaire à la famille, lui qui a décidé d'offrir la somme de 15 000 $ aux parents du petit Ariel, Kouadio Frédéric Kouakou et Akouena Noella Bibie pour les aider dans leur quête.

«C’est d’une grande générosité et nous lui en sommes éternellement reconnaissants», a affirmé le père d'Ariel, Kouadio Frédéric.

C'est la septième journée consécutive que le Service de police de la Ville de Montréal recherche l'enfant de 10 ans. Une campagne de sociofinancement a également été mise sur pied pour venir en aide à la famille.

C'est une magnifique geste de Stevenson, champion du monde des poids mi-lourds du World Boxing Counil (WBC) et on ne peut faire autrement que d'envoyer toute nos pensées à la famille du petit Ariel et prier pour que l'enfant soit retrouvé sain et sauf.

Samedi, des bénévoles ont tout fait pour tenter de retracer l'enfant ou encore pour trouver des indices qui pourraient permettre d'élucider le mystère sa disparition.

Vendredi, les policiers du SPVM ont fait du porte-à-porte dans le secteur d'Ahuntsic-Cartierville où le garçon demeurait.

Lorsqu'il a été vu pour la dernière fois, Ariel Jeffrey Kouakou quittait sa résidence familiale pour se diriger vers la maison d'un ami, située tout près. On l'aperçoit sur une vidéo de surveillance alors qu'il passe devant une station-service.

Selon La Presse Canadienne, «la police de Montréal a par ailleurs décidé de déménager son poste de commandement aux Galeries Normandie, un centre commercial que l'enfant fréquentait.

Les proches d'Ariel ont reçu de nombreux messages de soutien, notamment celui de Dolorès Soucy, la mère de Jolène Riendeau, cette fillette de Pointe-Saint-Charles, à Montréal, portée disparue pendant près de 12 ans avant que son corps ne soit retrouvé en 2011.

Mme Soucy se dit de tout coeur avec la famille et dit comprendre ce qu'elle vit. Même si ce n'est pas facile, elle demande aux parents du garçon de garder espoir, rappelant que «sans espoir, il n'y a rien».

Partager sur Facebook
774 774 Partages

Source: Huffington Post · Crédit Photo: CBC News