Le bouleversant message des soeurs Boulay à Safia Nolin

Des mots qui viendront sans doute vous chambouler...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
407 407 Partages

L'histoire de Safia Nolin n'a vraiment pas fini de faire parler. Sur le web, tout n'est qu'à propos d'elle. Un débat qui suscite bien des réactions, souvent opposées, portant toujours à réflexion. 

Bien des artistes se sont rangés du côté de Safia. C'est d'ailleurs le cas des soeurs Boulay qui lui ont rédigé ces mots bouleversants en guise de solidarité: 

«Avant-hier on s'est bien habillées, même si on aime pas magasiner, même si on aime mieux se présenter sous un jour naturel, parce que l'ADISQ c'est aussi pas mal un jeu de rôles (ironiquement, dans le temps de Halloween cette année). On a gagné un prix pis on a fait de la musique, et ironiquement aussi, on a plutôt passé la soirée à se faire demander ce qu'on portait. (Réponse: du linge prêté trop cher qu'on reportera jamais, comme on arrête pas de le répéter, on peut tu passer au point central de cette soirée, la musique, merci).

Notre coloc Elliot Maginot voulait que j'y aille en one piece de pyjama pis j'ai répondu que j'aimerais vraiment ça un jour, mais que pour le moment, j'étais pas prête. Parce que j'ai trop de classe? Non. Parce que j'ai PAS ASSEZ CONFIANCE EN MOI. Parce que je manque de courage. Parce que j'ai trop d'ego. J'aimerais, depuis longtemps, faire un scandale à l'ADISQ et y aller sans maquillage, habillée normalement, sans avoir essayé de moins manger dans les semaines avant, pour faire comme la plupart des gars nommés (presque quatre fois plus nombreux que les femmes, faut-il le rappeler) mais je ne m'aime pas assez. Je ne suis donc pas prête à me faire dire: "vieille laide, pas de classe, va te cacher, tu me fais honte". Parce que oui, s'habiller normalement et avoir l'air normal à la télé, avec des rides et quelque cellulite, ça rend les gens furieux et honteux, surtout les femmes, oui, qui sont souvent ennemies du féminisme et ça me donne le goût de crier.

Il faudrait être exactement comme les gens sont habitués qu'on soit à la télé, mats, lisses, calmes, sans débordement. Il faudrait être chic, contouré, il faudrait PERLER sans accroc. Surtout les femmes, parce qu'on est des femmes, quand même. Ce que ma soeur et moi on réussit à faire relativement bien, depuis quelques années, tout en osant timidement des prises de paroles gentilles ici et là, qui n'allument jamais vraiment de feux.

C'est pour ça que quand Safia Nolin arrive, je lui dis: merci. Merci Safia. Safia, même si toi non plus tu ne t'aimes pas assez, même si toi aussi tu as peur, tu vas au batte pour moi, pour nous. Tu oses te mettre sous les flèches des plein de préjugés et d'habitudes préhistoriques, qui veulent que le monde tourne exactement comme ils sont habitués qu'il tourne, qui veulent décider pour nous comme ils décident de leur confiture sur leurs toasts le matin, sans surprise, toujours pareil, sans saveur. Merci Safia de t'habiller comme Jean Leloup et comme Philippe Brach, merci de ne pas parler comme un télé souffleur. Merci, parce que grâce à toi, entre autres, qui prends les flèches pour nous - comme d'autres femmes l'ont fait dans l'histoire pour qu'on soit maintenant considérées comme des individus - bientôt, on pourra décider de ce qu'on porte, de ce qu'on est, ce qu'on dit et surtout, de ce qu'on fait. Et bientôt, on aura autant de nominations que les hommes dans les galas parce qu'on est FUCKING BONNES.

Sur ce, je m'en vais à la chasse.Les soeurs Boulay»

Partager sur Facebook
407 407 Partages

Source: Facebook des Soeurs Boulay · Crédit Photo: Instagram de Soeurs Boulay