Le bassiste d'Offenbach Michel «Willie» Lamothe est décédé

La nouvelle vient de tomber

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,246 1.2k Partages

Le bassiste du mythique groupe Offenbach, Michel «Willie» Lamothe, est décédé à l'âge de 71 ans, des suites d'une maladie. La triste nouvelle vient de tomber. Elle a d'abord été relayée sur les réseaux sociaux avant d'être confirmée au Journal de Montréal par un membre de la garde rapprochée du groupe. 

Michel Lamothe a contribué à la fondation du groupe Offenbach au début des années 1970, avec Gerry Boulet. Ce groupe de rock et de blues québécois, originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, a été très populaire tout au long de sa vie active, soit de 1972 à 1985. Ses plus grand succès comprennent «Chu un Rocker», «Caline de blues» et «Promenade sur Mars». 

Le bassiste originaire de Saint-Hyacinthe a commencé sa carrière en 1967 au sein du groupe Les Gants Blancs, un groupe de la vague yéyé formé de Gerry Boulet à l'orgue et au chant, de son frère Denis à la batterie, ainsi que du guitariste Rick Horner.

Les Gants Blancs se détournent éventuellement du style rétro-yéyé et adoptent un style rock beaucoup plus cru. Rick Horner quitte et c'est le guitariste Jean Gravel qui prend le relais. On change le nom du groupe pour Offenbach Soap Opera. Finalement, lorsque le parolier Pierre Harel rejoint le groupe un peu plus tard, les musiciens optent simplement pour le nom Offenbach.

Michel Lamothe a accompagné le groupe pour trois albums, en 1972, 1976 et 1977: Offenbach Soap OperaNever Too Tender (en anglais) et l'album éponyme Offenbach. En 1977, il quitte Offenbach et crée le groupe Corbeau avec Pierre Harel, qui avait déjà quitté Offenbach depuis plusieurs années, ainsi que deux autres musiciens d'Offenbach. Il a ainsi pu se produire aux côtés de Marjo, qui s'est jointe au groupe en 1978. 

« Je voulais embarquer dans un nouveau groupe, avec du sang neuf. En quittant Offenbach, j’ai tourné la page, même sur les désaccords que je pouvais avoir eus avec Gerry. Offenbach, c’était des ateliers de création souvent improvisés et très enrichissants. Nous avons fait la musique que nous aimions et fêté en masse, mais j’étais rendu ailleurs» confiait Michel Lamothe au Courrier de Saint-Hyacinthe, en 2011, à l'occasion de la sortie du film Gerry sur la vie de Gerry Boulet. 

Michel Lamothe tient son surnom «Willie» de son père, le célèbre Willie Lamothe, largement considéré comme le pionnier de la musique western au Québec et l'un des chanteurs québécois ayant vendu le plus de disques. Il avait également sa propre émission, Le Ranch à Willie. 


Partager sur Facebook
1,246 1.2k Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Facebook