La série Fugueuse: la suite essuie de nouvelle critiques, suite à l'épisode diffusé lundi

Il ne reste que deux épisodes...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La série Fugueuse: la suite, représente l'un des plus intrigants paradoxes de cette saison télévisuelle québécoise. On s'entend pour dire que la suite de l'immense succès qui avait bouleversé le public québécois à l'hiver 2018 était l'émission la plus attendue des téléspectateurs, cet hiver. Mais on s'est rapidement rendu compte que cette deuxième saison n'obtenait pas les mêmes résultats qu'il y a deux ans. 

Autant les critiques que les commentaires observés sur les médias sociaux démontraient que la qualité des textes, de l'intrigue et de la trame narrative de cette suite n'étaient pas au niveau de ce à quoi la première saison de Fugueuse nous avait habitué. Le jeu de certains acteurs a été remis en question, de même que la vraisemblance de certains aspects centraux du scénario. À la mi-saison, après un épisode de qualité particulièrement discutable, plusieurs s'entendaient même pour dire que Fugueuse: la suite était tout simplement un fiasco.

Dans son bulletin de mi-saison de la télé québécoise, le chroniqueur Richard Therrien donnait même la note de 5,5/10 à Fugueuse, en qualifiant cette deuxième saison comme n'ayant «ni queue ni tête». Ouch!

Mais malgré tout ça, les cotes d'écoute demeurent très solide et la série de Michelle Allen réussit à conserver la tête dans sa case-horaire du lundi à 21h, avec plus d' 1 150 000 téléspectateurs qui regardent l'émission en direct. En ajoutant les enregistrements, on arrive à 1,7 millions de fidèles. C'est excellent! Et on doit admettre qu'au cours des deux plus récents épisodes, l'intrigue a pris une tangente intéressante et nous a amené des rebondissements qu'on n'avait pas du tout vus venir.

Malgré tout ça, le chroniqueur de La Presse Hugo Dumas y va de critiques assez sévères, dans son article publié mercredi matin. Voici un extrait de son texte que l'on vous suggère fortement de lire en intégralité:

« L’auteure Michelle Allen a gaspillé trop de temps sur le divorce des parents de Fanny ou la vengeance du meurtre d’Ariane (Laurence Latreille) sans fournir aucun indice sur les Lewinski ni sur Jim O’Brien (Mathieu Baron), l’un des rabatteurs de jeunes pour ces fêtes privées.

Au bout du compte, Carlo n’a rien à voir dans cette affaire glauque, malgré toute l’importance qui lui a été accordée dans les dernières semaines. Ordinaire comme revirement. Le grand Jim – alias le gérant du café toujours vide – semblait être un bon gars et, coup de théâtre, c’est lui aussi un pourri. Du moins, c’est ce qu’on déduit. »

Il ne reste que deux épisodes pour démêler toute l'histoire des jeunes disparus. On a bien hâte de voir comment Fanny et son escouade réussiront à démêler tout ça! Parce qu'il est là le grand paradoxe. Autant on reconnait d'importantes faiblesses au scénario et à la série...autant on a hâte à lundi prochain pour connaître la suite.

D'ailleurs, voici un extrait de prochain épisode:

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Voix · Crédit Photo: Fugueuse