Nouvelles : La réaction inappropriée de Gilbert Rozon aux accusations contre lui a mené à la perte de Juste pour rire
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

La réaction inappropriée de Gilbert Rozon aux accusations contre lui a mené à la perte de Juste pour rire

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
261 261 Partages

C'est du moins ce qu'affirme Martin Petit et plusieurs autres humoristes qui étaient de passage hier à Tout le monde en parle dans le but de jaser du Festival du rire de Montréal, un nouveau projet qui a pour but avoué de tasser Juste pour rire au profit d'une organisation aux valeurs plus humaines. 

L'humoriste derrière Les pêcheurs n'avaient pas l'intention au départ de se lancer dans cette avenue, mais la réaction de Gilbert Rozon aux accusations qui pesaient contre lui ont convaincu Martin Petit de passer à l'action.

Il faut dire que Martin Petit, comme plusieurs de ses collègues, fut sous le choc dans les jours suivant la sortie de l'enquête du journal Le Devoir.

«Quand j’ai appris tout ce qu’a fait Gilbert Rozon pendant toutes ces années-là, qu’on ne savait pas, j’ai été touché comme tout le monde au Québec. Je me suis senti trahi parce que je lui avais parlé trois semaines avant et la dernière affaire qu’il disait tout le temps, c’est «merci Martin pour ta confiance. Ben c’est ça qu’il a été question pendant 30 ans, abuser de la confiance de tout le monde.»
- Martin Petit

L'idée de fonder le Festival du rire de Montréal n'est pas venue instantanément...

«J’ai attendu une semaine après les événements pour voir ce qu’il allait faire. Moi, dans cette situation-là, si j’avais créé un festival avec des fonds publics [...] moi j’aurais dit: je ne mérite pas votre confiance, je ne mérite pas ces clés-là, arrangez-vous avec, je vous les donne.»
- Martin Petit

Ce n'est pas ce que Gilbert Rozon a fait... en annonçant vouloir vendre sa compagnie au plus offrant, il a convaincu Martin Petit de ne pas rester les bras croisés. L'imaginer empocher le magot après toutes ces années donnait le vertige.

«Après 7 jours, il a dit, c’est à moi et je le donne à celui qui a le plus d’argent. Là, j’ai appelé mes meilleurs amis, et j’ai échangé des idées. C’est là qu’est sortie l’idée de faire quelque chose de mieux. Nous sommes une coalition étendue, environ 35-40. Personne ne m’a dit non encore.»
- Martin Petit

Non seulement la nouvelle entreprise ne sera pas gérée par un présumé agresseur, en plus, elle sera basée sur un partage des revenus beaucoup plus équitable.

"On a trouvé le bon modèle. On a connu la pyramide, où le profit s’en va à une ou deux personnes. Si ça tombe en haut, tout le monde est touché en bas. On a trouvé un véhicule où il y a 50 personnes qui seront le contenant, ceux qui feront un festival, et on va engager des gens. Et si quelqu’un fait des niaiseries, ben on le sort et tout va continuer pareil."
- Martin Petit

L'humoriste se réjouit de la popularité instantanée de l'initiative.

«Le Mouvement Desjardins nous a appelés [pour investir]. C’est un beau message qu’ils ont envoyé [...] que si on se met ensemble, cette histoire de Festival du rire peut devenir crédible rapidement.»- Martin Petit

Une chose est certaine, c'est bon de voir les humoristes faire front commun pour s'opposer à l'indéfendable, comme plusieurs ont évité de le faire pendant des années... Bravo!

Partager sur Facebook
261 261 Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: CBC