La nouvelle télé-réalité XOXO se fait vivement critiquer avant même le début de la diffusion

Une rude comparaison avec Fugueuse

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
106 106 Partages

Le concept de la nouvelle télé-réalité XOXO est simple: 26 jeunes femmes et cinq jeunes hommes s'envoleront vers les lieux les plus luxueux du monde en vue de faire le party et d'y trouver l'amour. Le concept prévoit aussi que les jeunes femmes fassent la promotion de leur candidature et de l'émission via les réseaux sociaux. Le couple gagnant repartira avec 100 000$, un condo à Miami ainsi que des laissez-passer VIP pour trois des plus grands festivals du monde.

Le 2 septembre dernier, dans la section débats de La Presse, une travailleuse sociale du nom de Myriam Lepage-Ouellette partageait un billet d'opinion sur l'émission de télé-réalité nouveau genre. D'ailleurs, il se nomme «Télé, oui, réalité, non». Dans celui-ci, Myriam se dit sidérée de voir qu'un tel concept soit transposé à la télé. Elle fait même une comparaison avec la populaire série de l'an passé, Fugueuse.

Voici un extrait du texte en question:

«Désolée, mais pour moi, ça ne passe pas (le concept de l'émission décrit plus haut)… Certainement pas après la série Fugueuse qui a tant fait réagir les Québécois. Le résumé d’XOXO sonne comme un résumé des tactiques de proxénètes pour attraper dans leur filet des jeunes filles en quête d’amour, d’attention, de luxe, de voyage, d’extravagance…

Dans cette téléréalité, on donne une tribune à une image fausse de ce que sont une jeune femme et un jeune homme dans notre société. On vend du rêve, pur et simple. En acceptant que de telles émissions soient diffusées, on donne un accord implicite à ce mode de vie, à ce désir de faire partie de ces gens-là…»

«Dans le cadre de mon travail, je les vois, ces jeunes filles qui veulent accéder au rêve, qui parlent de glamour, de luxe, de sorties dans les meilleurs restaurants à 500 $ la soirée alors qu’elles n’ont que 15, 16 ou 17 ans. Pour elles, ce rêve peut devenir une réalité et elles le désirent coûte que coûte, parce que c’est ce qu’elles voient autour d’elles, avec leurs amis, leurs copains, sur les réseaux sociaux, à la télé.

Essayez de dire aux jeunes filles de 15-16 ans que ce n’est pas ça, la vraie vie, quand le rêve qui est diffusé à la télé devient une réalité. Contre la parole d’un intervenant, Fanny préférera croire Damien.»

Partager sur Facebook
106 106 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: FB XOXO