La comédienne Julie Du Page est passée à deux doigts de la catastrophe, elle a eu peur pour sa vie

Ouf..!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
101 101 Partages

La comédienne Julie Du Page a vécu une expérience très traumatisante au cours des derniers jours. Le genre d'expérience qui aurait bien pu lui coûter la vie... C'est à bord de sa voiture sur l'autoroute 15, la semaine dernière, qu'elle est passée à deux doigts de se faire frapper de plein fouet par un jeune automobiliste qui arrivait à grande vitesse. C'est sur son blogue JulieDuPage.com que la comédienne a raconté son histoire, dans un texte assez troublant intitulé «À toi, p'tit con!» .

Voici quelques extraits de son texte que l'on vous suggère fortement à lire en intégralité sur le blogue de Julie Du Page.

« P’tit con, c’est à toi que je m’adresse! Tu m’as croisée sur l’autoroute 15 en direction de Laval la semaine dernière. C’était le début de l’après-midi, il faisait très beau et pour une des rares fois depuis longtemps, nous pouvions presque croire que la belle saison était arrivée. [...] 

Je te voyais dans mon rétroviseur arriver à la vitesse grand V. Tu zigzaguais, de droite à gauche. Puis de gauche à droite, en coupant tout le monde sur ton passage. Visiblement tu ne contrôlais pas ta fougue et cela t’amusait puisque tu recommençais, mais est-ce tes copains/copines dans la voiture avaient autant de fun que toi?

Il s’en est fallu de peu pour que tu percutes ma bagnole! Heureusement mes réflexes aiguisés ont donné le coup de volant nécessaire pour t’éviter de justesse. Je ne sais vraiment pas ce qui se passait dans ta tête à ce moment-là, mais je peux te dire précisément ce qui se passait dans la mienne. J’ai gueulé de toutes mes forces, je t’ai maudit petit con, avant de me mettre à pleurer de peur et de nervosité.

J’ai pensé à mes enfants que j’aime tant. Parce que je suis maman de deux ados et comme tous les enfants, ils ont besoin de leur maman. J’ai pensé à mon mari, mes parents, mes amis, à tous ces gens qui n’avaient pas demandé à croiser la route d’un inconscient comme toi et qui le temps d’une seconde, en ont eu le souffle coupé.»

Partager sur Facebook
101 101 Partages

Source: Juliedupage.com
Crédit Photo: Instagram