La cause du décès de Karim Ouellet vient tout juste d'être révélée par le coroner

Tous les détails ici

Monde de Stars

On en sait plus sur le tragique décès de l'auteur compositeur interprète Karim Ouellet. Le Bureau du coroner a dévoilé, mercredi, a révélé que le chanteur est décédé d’une acidocétose diabétique dans un contexte de consommation de méthamphétamine. Il s’agit d’un décès naturel.

Le décès est survenu après que le jeune homme ait arrêté de traiter le diabète dont il souffrait depuis plusieurs années. Dans son rapport rendu public mercredi, le coroner établit aussi un lien avec sa consommation de drogue. C'est le 17 janvier dernier que Karim Ouellet a été retrouvé mort, dans son studio de Québec. Il était cependant décédé depuis novembre, estime le coroner.

Voici ce que le journaliste Hadi Hassin, de Radio-Canada, a publié sur son compte Twitter, mercredi matin:

Il y a quelques mois, Le Journal de Montréal nous en apprenait un peu plus sur l'état d'esprit dans lequel se trouvait Karim Ouellet, dans la période avant son décès.

« Il ne donnait plus de nouvelles à personne, il avait coupé les liens. Nous n’avions plus rien, plus de maquettes. On l’appelait et nous n’avions jamais de retour, au point où on l’avait retiré de notre radar et on n’en parlait plus », explique au Journal de Montréal un représentant d’Universal Music Canada à Montréal, Jonathan Bergeron.

Mais avant la crise sanitaire, Karim Ouellet « faisait de la musique avec nous et on était dans le processus de créer un album », ajoute-t-il. Karim Ouellet était depuis 2018 sous contrat avec une filiale de Universal, la Maison Barclay. 

« Le 11 ou le 12 mars 2020, je suis allé à une séance photo avec lui à Montréal pour la pochette de l’album. Puis, la pandémie est arrivée et il est disparu », poursuit M. Bergeron. 

D'autres amis et collaborateurs du chanteur ont confié à des médias que Karim Ouellet avait pris ses distances avec son entourage et qu'il vivait « reclus ».

Au Devoir, plusieurs ont raconté que le chanteur avait fait le vide dans ses contacts depuis la parution de son album Trente, en 2016. Ils auraient tenté de l'aider, sans succès. Karim Ouellet serait devenu méfiant après avoir vécu plusieurs déceptions. 

« C’était difficile, il y avait beaucoup de souffrance. […] Souvent dans ce milieu-là, la ligne est mince entre les amis et les gens avec qui tu travailles. Il y a des gens que tu crois être tes amis, mais, lorsque la relation d’affaires évolue, tu te rends compte que ce n’est pas vraiment le cas », a expliqué au Devoir Philippe Fehmiu. La dernière fois qu'il a parlé à Karim Ouellet remonte à cet été.