La cause du décès de Dolores O'Riordan, la chanteuse des Cranberries, enfin dévoilée!

L'enquête a fait la lumière sur les zones d'ombre de son décès

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
52 52 Partages

Dolores O’Riordan est décédée, et elle n'avait que 46 ans. Sa mort subite a suscité la curiosité, mais aussi le trouble chez ses admirateurs, d'autant plus qu'elle était en Irlande dans l'objectif d'aller en studio enregistrer une nouvelle version de Zombie. Suite à de choquantes révélations faites au Daily Mail, la véritable cause de son décès est enfin révélée. 

Cheveux noirs coupés courts, silhouette fluette, l'artiste irlandaise était la voix hors norme des Cranberries, particulièrement célèbre dans les années 1990, avec des succès comme Zombie, Just My Imagination ou Linger.

Voici ce que nous avions appris, immédiatement après l'annonce de son décès. Selon les sources, Dolores O’Riordan aurait été retrouvée morte par des employés de l'hôtel Hilton de Park Lane, à Londres. Elle était dans la salle de bain de sa chambre.  «Ils l’ont trouvée dans la salle de bain, a confié un membre du personnel. Mais les employés qui l’ont trouvée n’ont rien dit de plus. Nous ne savons donc pas s’il s’agit ou non d’un suicide.»

Ce jeudi, alors que Dolorès O’Riordan aurait eu 47 ans, de nouveaux éléments concernant les circonstances de sa mort ont été révélés. Selon plusieurs médias anglo-saxons, l’enquête révèle que l’artiste est morte « immergée dans son bain, vêtue d’un pyjama ». Elle a été retrouvée « le nez et la bouche complètement submergés dans l’eau du bain » par une personne en charge du ménage, relate le Irish Mirror

Cinq mignonnettes vides provenant du mini-bar et une bouteille de champagne de 23 cl ont été retrouvées sur place, ainsi que des flacons de médicaments sur ordonnance contenant chacun un certain nombre de comprimés. Selon les examens toxicologiques, Dolores O’Riordan présentait un taux d’alcoolémie - de 300 mg par 100 ml de sang - quatre fois supérieur au taux autorisé par la loi pour prendre le volant au Royaume-Uni. La chanteuse avait été diagnostiquée avec un trouble bipolaire, mais répondait bien à son traitement, selon l'enquête sur les causes de sa mort. Elle alternait périodes d'abstinence alcoolique et de consommation excessive.

Un rapport final établi par le docteur Adam Combe établit que Dolores O’Riordan est morte noyée en conséquence d’une alcoolisation massive. L’enquête penche pour une mort accidentelle. La police n’avait trouvé sur les lieux aucune lettre de suicide écrit le Guardian et ne considérait pas son décès comme suspect.

Partager sur Facebook
52 52 Partages

Source: Huffington Post · Crédit Photo: FB Cranberries