L'entreprise québécoise FitMenu au coeur d'une énorme controverse

Une immense controverse pour l'entreprise québécoise

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
119 119 Partages

C'est une véritable petite bombe qui est tombée, vendredi, dans le monde québécois des affaires alors qu'on a appris qu'un entrepreneur brillant, plein d'avenir et très en vue a fait partie des 11 suspects qui ont été arrêtés il y a une semaine sur la Rive-Nord de Montréal, suite à une importante opération policière concernant des trafiquants de stupéfiants.

Le Journal de Montréal rapporte en effet que Vincent Pontbriand, 29 ans, a été arrêté et qu'il a comparu au palais de justice de Laval. Il fait face à quatre chefs d'accusation reliée à la possession et au trafic de stupéfiants. Il sera de retour devant le Tribunal le 6 décembre. Entre temps, il a été remis en liberté sous caution.

L'entreprise Fitmenu s'était fait connaître au cours des derniers mois, surtout après que deux anciens candidats d'Occupation Double Bali - LP et Alanis - soient devenus les portes-paroles de l'entreprise.

Sur la page Facebook de l'entreprise, on peut lire:

«Fit Menu est un service spécialisé dans les repas, collations, aliments et desserts santé de haute qualité gastronomique. Les repas Fit Menu vous aideront à atteindre vos objectifs tout en offrant goûts et saveurs exquises.»

Vincent Pontbriand a été arrêté suite à une caste opération policière antidrogue qui a eu lieu le 17 octobre et qui touchait Laval, Mirabel, Sainte-Sophie et Rosemère.

Au total, ce sont plus de 170 policiers qui ont été appelés à contribuer à cette frappe, qui était l'aboutissement de 12 mois d'enquête. En plus de s'être fait connaître grâce aux influenceurs que sont devenus les anciens participants d'Occupation Double, l'entreprise Fitmenu avait également reçu une belle visibilité après avoir participé à l'émission Dans l'oeil du dragon, au mois de juin.

Une entente avait d'ailleurs été conclue avec Dominique Brown. Pontbriand demandait 100 000 $ en échange de 10% de son entreprise.

LP et Alanis ont tenu à se dissocier immédiatement de l'entreprise Fitmenu dès qu'ils ont appris la nouvelle.

«Nous avions aucune idée Alanis et moi de ce qui pouvait se cacher derrière tout ça, a écrit LP dans sa story Instagram. Logiquement la nouvelle nous choque grandement et nous sommes au plus haut point déçus de cette situation, encore une fois, désolé à tout le monde, on passe maintenant à autre chose, on vous aime peace. Life goes on.

Nous sommes désolés pour les inconvénients. Nous n'avons aucun lien avec la situation hors de notre contrôle. Merci de votre compréhension. Inutile de nous écrire pour savoir ce qui se passe. On n'en sait pas plus que vous.»

De son côté, Alanis Désilets a écrit, elle aussi dans sa story Instagram:

«Nous sommes complètement sous le choc LP et moi. Déçus et vraiment impuissant face à cette situation... Merci de comprendre et merci pour votre support et votre compréhension... One love!»

LP et Alanis se sont fait connaître grâce à leur participation à Occupation Double Bali, diffusé en 2017, mais ils se sont depuis établis comme des influenceurs importants au Québec. Ils sont particulièrement divertissants à suivre sur les médias sociaux. On vous présente d'ailleurs quelques photos qui ont été publiées sur leur compte Instagram au cours des derniers mois:

«J’ai vue deux-cent-trente-sept magazines de filles avec des corps complètement différents du mien. Pas plus beaux, pas plus laids, juste différents. J’ai mangé du pop corn. J’ai aimé ma cellulite. Je suis pas fâchée contre les éditeurs de magasines. Je suis ce que j’aime être, pis c’est moi qui choisi tout ça en plus. Sois le changement que tu veux voir dans la société. Skusku (allô @didilapi#bodypositive »

«Pis tant que j’aurai une paire de jambe t’auras pas à te soucier des tiennes. La personne que t’es me fait capoter! Merci d’avoir consacré 24h de ta vie aux gens qui ont moins de chance que nous. Merci à vous tous d’avoir embarqué avec lui dans tout ça. Lien dans ma bio pour vous procurer le challenge.»

Partager sur Facebook
119 119 Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Facebook