Khate Lessard dit sa façon de penser sur le nouveau cours de Culture et citoyenneté québécoise

Elle trouve que le Québec n'est pas sur la bonne voie.

Monde de Stars

Après que le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, eut annoncé le remplacement du cours d'Éthique et culture religieuse par un programme de Culture et citoyenneté québécoise, il a dû faire face à plusieurs critiques. Et Khate Lessard fait partie des personnes qui trouvent que le gouvernement ne va pas dans la bonne direction. 

Celle que l'on a connu à Occupation Double Afrique du Sud a publié une série de stories, lundi, sur son compte Instagram. Elle y a expliqué le fond de sa pensée. En résumé, elle trouve « qu'on s'enfonce ». 

Photo : Capture d'écran - Story Instagram - Khate Lessard

« Au cours des deux dernières années, on a appris énormément de choses sur la vie en général, tsé mettons quand on pense au Black Lives Matter, quand on pense au Every Child Matters, quand on pense à toutes les affaires qui sont arrivées, qu'on a appris tellement d'affaires. On a été conscientisé sur tellement d'aspects; la culture, la religion, genre ça arrête pas, ces temps-ci on en apprend tout le temps. […] », a-t-elle expliqué. 

« Ça me rappelle quand j'avais les cours d'Éthique et culture religieuse au secondaire pis ça j'aimais full ces cours-là pis c'était le fun parce que c'était là qu'on apprenait des affaires qu'on ne connaissait pas et qui rejoignaient des gens autour de nous. On en apprenait vraiment sur la société, sur les cultures […] moi je trouvais ça vraiment, vraiment le fun, mais c'est important aussi pour être conscient de qui vit sur cette terre et cette planète. D'être respectueux envers les autres, pour comprendre les autres  », a ajouté l'influenceuse. 

« Je trouve que personnellement on s'enfonce, je trouve que c'est genre une décision f*cking selfishf*cking reculée. Encore une fois on recule. On dirait qu'on avait fait de l'avancement pis là je sais pas, y'a des vieux croutons qui décident qu'ils gèrent et mènent. […] Ces gens-là qui prennent des décisions de m*rde et après ça, c'est nous qui sommes pris avec ces décisions de m*rde là. […] Je suis tellement tannée », a-t-elle poursuivi. 

Êtes-vous d'accord avec elle ?