Karine Vanasse envoie une solide pointe à Sophie Prégent

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,088 1.1k Partages

Les allégations d'inconduites sexuelles font éclater au grand jour les réalités du showbiz québécois. 

Après Éric Salvail, Gilbert Rozon, Michel Brûlé et Gilles Parent, voilà que le célèbre réalisateur québécois Sylvain Archambault a été la cible de nombreux témoignages incriminant, publiés dans les pages de La Presse

Sylvain Archambault aurait eu des comportements humiliants et profondément inappropriés à l'endroit d'acteurs et actrices. Il aurait outrepassé à maintes reprises son mandat, ajoutant des obscénités aux scénarios et scripts, imposant aux employés un climat d'abus, passant des attouchements au harcèlement verbal. 

Il est le réalisateur derrière la série Mensonges et la première saison des Pays d'en haut entre autres.

Pour lire les témoignages, CLIQUEZ ICI.

À la fois touchée et outrée par ces révélations, Karine Vanasse s'est exprimée sur Twitter, écorchant au passage Sophie Prégent, elle-même comédienne et présidente de l'Union des artistes.

Cette dernière était au micro de Paul Arcand au 98,5 FM ce matin. Un peu comme elle l'a fait dans le cas Éric Salvail, Sophie Prégent a nié avoir été témoin d'un tel comportement et dit entretenir une bonne relation avec le réalisateur. 

«Je suis habituée de travailler avec Sylvain. Quand je n'ai plus besoin de l'entendre, c'est mon volume à moi personnel que je ferme. Il n'a jamais été déplacé avec moi, Sylvain. J'ai entièrement confiance en Sylvain. Je peux comprendre que tout le monde a pas la relation que moi j'ai avec Sylvain», dit-elle. «Sur un plateau de tournage, je n'ai aucun problème de travailler avec Sylvain. Je sais qu'il y en a aussi d'autres qui sont à l'aise avec Sylvain».

Elle ajoute: «Moi je ne trouve pas ça normal que toutes ces affaires-là sortent dans les journaux et que ça ne se rend pas nécessairement à l'Union des artistes.»

Là-dessus, Karine Vanasse a répondu:

«La prochaine question est peut-être de se demander pourquoi le lien de confiance entre l'UDA et ses membres n'est pas assez fort pour que les actrices et acteurs se manifestent auprès de l'UDA quand de telles situations sont vécues...»

Puis elle vise directement Sophie Prégent: 

«Suite a la lecture de cet article, je me demande ceci : est-ce qu'un acteur/actrice encore actif peut, de facon impartiale, representer les autres membres UDA a titre de President et ce, en toutes circonstances?»

De nombreux internautes ont souligné le point soulevé par Karine Vanasse. 

Êtes-vous d'accord avec elle? Est-ce que les artistes devraient avoir un(e) président(e) qui ne soit pas directement impliqué dans le milieu? 

Partager sur Facebook
1,088 1.1k Partages

Source: En Vedette · Crédit Photo: Instagram de Karine Vanasse / Sophie Prégent