Julie Perreault nous a fait exploser de rire à Bonsoir Bonsoir en parlant de son fils Thomas Delorme

On a tellement ri!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Julie Perreault était de passage sur le plateau de Bonsoir Bonsoir, jeudi soir, et la comédienne et photographe en a profité pour nous donner des nouvelles de son confinement, qu'elle passe avec ses deux enfants: Thomas et Élizabeth.

« Thomas va super bien il termine son Cégep demain [aujourd'hui], il va très bien. Comme projet de fin de session en cinéma il devait réaliser un court-métrage avec sa soeur Élizabeth qui est l'actrice principale parce qu'il y avait trois membres dans la maison: moi, Thomas et Élizabeth. On a fait ça à trois et on respecte la distanciation sociale. La santé publique m'aurait autorisée à tourner. »

À ce moment, l'animateur Jean-Philippe Wauthier lui rappelle que comme ils vivent tous les trois sous le même toit, ils ont le droit de se trouver à moins de deux mètres de distance. Ce à quoi elle répond avec humour:

« Moi j'en ai profité pendant le confinement pour arrêter de leur donner de l'amour. Non, c'est le contraire. Mon grand il m'a dit, là j'ai 18 ans il faudrait que tu arrêtes de me dire que tu m'aimes. Non, je les aime trop. Je les aime tellement. »

Jean-Philippe Wauthier a paru surpris et a demandé: « Ah, est-ce qu'ils nous disent ça un moment donné, qu'il faut arrêter de les aimer? »

« Il m'a dit ça la semaine passée. J'ai dit parfait, alors j'ai commencé à dire, " C'est correct Thomas, ça va bien aller " » en mimant un arc-en-ciel avec ses mains. 

Et là Thomas a demandé à sa mère si elle était en train de faire des émoticones.

« J'ai dit oui...RECHUTE! » 

Dans un moment plus sérieux, Jean-Philippe Wauthier a rappelé que Thomas Delorme était né le 11 septembre 2001. « Là, il y a plein de gens qui vont assister à une naissance et je me suis demandé si ça laissait des traces de vivre un moment comme ça dans une période aussi tragique. »

« C'est la détresse de penser que tu ne verras jamais ton enfant grandir, que tu ne pourras pas l'élever dans la paix et l'harmonie. Il y a une zone d'angoisse qui accompagne ces périodes-là. Mais en même temps... »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Bonsoir Bonsoir · Crédit Photo: Bonsoir Bonsoir