Joël Legendre, très ému, se livre sur l’intimidation qu’il a vécu en tant que jeune homosexuel

Tous les détails à l'intérieur

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Dans une entrevue touchante, Joël Legendre est revenu sur la réalité d’être un jeune homosexuel dans les années 70-80. Dans la très bonne émission « L’autre midi à la table d’à côté » à Radio-Canada, l’animateur rencontrait Katherine Levac pour parler de sujets personnels, en toute honnêteté. Si les deux invités ont de nombreux points en communs, ils ont également beaucoup appris l’un de l’autre. 

C’est alors que Joël Legendre est revenu sur les difficultés auxquelles il a fait face quand il était jeune et principalement sur l’intimidation qu’il vivait à l’école du fait de son orientation sexuelle : 

« À la maison, j’étais d’une certaine façon et mes parents ne m’interdisaient rien. Mais j’ai vite compris que quand j’arrivais à l’école il fallait que je sois une autre personne, parce que tu vas te faire écoeurer. Va jouer avec les garçons, joue au ballon chasseur… mais pour moi c’était pas naturel. Le ballon chasseur je le trouvais rough d’avoir le ballon dans la face.

Quand je suis arrivé au CÉGEP, en théâtre, tabarnouche tous des extraterrestres comme moi… alright ! Mais avant ça, ça a été un peu plus difficile.

C’était une personne en particulier qui avait décidé qu’il m’aimait moins. Il était très très agressif. Presque tous les jours, il m’attendait. Moi c’était "Par où je vais passer aujourd’hui pour aller à l’autobus sans qu’il me donne une jambette ou une bine sur l’épaule ou qu’il me frappe la tête…" Toujours cette angoisse-là. La cloche sonnait moi c’était pas une délivrance, c’était par ou je passe. Puis tu ne le dis pas forcément à ma mère ou à mon père parce que… je sais pas trop pourquoi on ne le dit pas, mais c’est comme ça. »

L’animateur est également revenu sur son coming-out et comment il a gardé son orientation sexuelle secrète jusque’à l’âge de 18 ans. C’est dans un moment très touchant que Joël Legendre est alors apparu en larmes, en expliquant comment il a annoncé à son père qu’il aimait les hommes :

« Très très tôt, les jeunes savent plus ton orientation sexuelle, moi je savais pas nécessairement que j’étais attiré par les gars, mais moi déjà très tôt les mots étaient déjà là, ils savaient avant moi. Moi je me battais contre ça, ça a été jusque’à l’âge de 15 ans que c’était pas moi. 

Dans mon temps tu ne disais pas juste "Je suis gai". Jusqu’à l’âge de 18 ans, ça a été caché de mes parents, de ma famille. Je pense qu’un père ne veut pas nécessairement que son fils soit gai parce qu’ils sentent tout le malheur que tu vas avoir à traverser, toute la différence comment ça va être difficile. Moi mon père… je suis triste, mais c’est beau. Moi quand j’ai dit à mon père que j’étais gai, il est parti à pleurer et m’a demandé comment j’allais me faire un compagnon. Pour lui il ne savait pas comment son gars pouvait être heureux et puis se trouver un compagnon, c’était ça qui lui faisait peur. »

L’émission est disponible sur le site de Radio-Canada pour l’écouter en intégralité.

En cas d’intimidation ou pour de l’aide : 

Jeunesse, j’écoute 

1-800-668-6868

jeunessejecoute.ca

Partager sur Facebook
0 0 Partages