Jean-Philippe Wauthier se confie sur sa vie amoureuse avec sincérité

Il se concentre sur le fait d'être bien avec lui-même.

Monde de Stars
Jean-Philippe Wauthier se confie sur sa vie amoureuse avec sincérité

Jean-Philippe Wauthier est un homme bien occupé avec l'animation de Bonsoir bonsoir, en plus de s'occuper de ses deux enfants. Et en entrevue avec le magazine Échos Vedettes, il a confié être toujours célibataire. 

« D’abord, les enfants, ça demande beaucoup — heureusement, ça donne aussi beaucoup ! Ça demande énormément de travail de trouver l’harmonie entre la vie de famille, la vie professionnelle et la vie personnelle. Cheminer à travers tout ça et à travers mes relations est complexe », a-t-il expliqué. 

Il a ajouté qu'il souhaite faire de la place dans sa tête avant d'être en mesure d'en faire également pour quelqu'un dans sa vie. Ainsi, il n'est pas près de retomber en couple !« Avant de m’engager, je veux que ce soit clair dans ma tête: qui je suis, comment je suis et comment bien faire les choses. Ce n’est pas toujours facile de comprendre qui on est dans la vie. J’ai 41 ans, et je ne suis pas encore rendu là. En attendant, il faut faire du travail sur soi. Je passe la moitié de la semaine avec les enfants, et l’autre moitié à travailler. Quand j’ai du temps, j’essaie d’être bien avec moi-même, mais c’est la job d’une vie », a ajouté l'animateur. 

En juin 2019, on avait appris également dans le Échos Vedettes qu'il était dorénavant séparé de sa conjointe, qui est également la mère de ses deux enfants, Clarence et Bénédicte. Voici d'ailleurs ce qu'il avait dit au sujet de sa toute nouvelle vie de père célibataire

« Quand on a une job comme la mienne, on doit s'ajuster en conséquence. Ça fait deux mois que je fais ça [animer Bonsoir, bonsoir] et je ne me suis pas encore complètement adapté! Cependant, tous mes week-ends sont entièrement consacrés à mes enfants. Ils sont ma priorité. Lorsque je suis avec eux, je ne suis qu'avec eux. Ils m'aident beaucoup à décrocher du travail. Par contre, j'ai de la misère à ne pas penser à ma quotidienne », avait-il alors répondu.

On espère que le bonheur lui sourit, qu'il soit seul ou accompagné. Et on est sûr qu'il trouvera rapidement chaussure à son pied s'il le désire !