Jasmin Roy présente la marionnette trans pour expliquer la transidentité aux enfants

Julien vous invite à découvrir son histoire

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
181 181 Partages

La Fondation Jasmin Roy tente principalement de prévenir l'intimidation, non seulement à l'école, mais dans tous les milieux. Pour ce faire, il faut aussi faire de la sensibilisation pour l'acceptation et l'ouverture face à la différence.

 Afin d'aider l'ouverture face à la transidentité et aider les enfants trans à comprendre que ce qu'ils vivent, c'est normal, la Fondation a créé des vidéos éducatifs. Le héro de ceux-ci est une marionnette nommée Julien. En fait, elle s'appelait Julia, mais depuis toujours elle se sent comme un garçon. Elle souhaite donc que les gens l'appellent Julien. 

Les militants de la cause trans soutiennent que pour beaucoup de très jeunes enfants — et pour leur famille —, ces questions, très concrètes, peuvent aussi être très complexes. C'est ici que vient à leur rescousse «Julien», la marionnette vedette de trois courtes vidéos conçues pour offrir aux enfants et à leur famille des outils afin de naviguer plus facilement dans cet univers relativement nouveau.

«Julien», qui «ne s'est jamais senti comme une fille», est l'idée de la Fondation Jasmin Roy - Sophie Desmarais, un organisme montréalais voué à la lutte contre l'intimidation, qui a dévoilé mercredi les capsules vidéo et les fascicules éducatifs — tous gratuits, en français et en anglais. Les vidéos, qui traitent de questions telles que l'identité de genre, l'expression de soi et l'acceptation, ont pour vedette le petit Julien et ses amis marionnettes, Léo et Annie, en plus d'un personnage féminin interprété par une comédienne.

Jasmin Roy a expliqué mercredi que la fondation voulait développer des compétences émotionnelles et sociales pour les éducateurs, les parents et les autres jeunes qui fréquentent des enfants en pleine exploration de leur identité de genre ou de son expression. M. Roy a expliqué mercredi lors du lancement que l'inspiration pour le petit Julien venait en partie de «Sesame Street», la populaire émission pour enfants qui présentait en 2015 un personnage autiste nommé «Julia».

Un sondage commandé l'an dernier par la fondation sur la communauté LGBTQ a révélé que 98 % des répondants trans avaient traversé des épisodes d'impuissance, de solitude ou de découragement face à leur identité de genre ou son expression.

Partager sur Facebook
181 181 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: FB Fondation Jasmin Roy