Nouvelles : Isabelle Boulay est en deuil
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Isabelle Boulay est en deuil

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
137 137 Partages

Aujourd'hui, Isabelle Boulay pleure la mort d'un grand ami. 

La chanteuse s'est avouée bien bouleversée par la nouvelle du décès de Johnny Hallyday, partagée par voie de communiqué par sa conjointe des dernières années, Laeticia: «Johnny Hallyday est parti. J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant c'est bien cela. Mon homme n'est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité», peut-on lire.

Triste et ébranlée, Isabelle Boulay a déclaré: «Je ne peux pas m’imaginer que je n’entendrai plus sa voix me dire : comment ça va, ma petite Isabelle?».

En effet, ils étaient tous les deux devenus très proches après avoir partager la scène ensemble pour la tournée des stades au début des années 2000. «Pour tous les gens qui l’ont aimé, sa mort reste quelque chose d’irréel. Il était presque touché du sceau de l’immortalité. Il s’est relevé de tellement d’épreuves et de souffrances qu’on avait toujours l’espoir qu’il allait défier toutes les lois», a-t-elle confié au Journal de Montréal. Ils avaient aussi enregistré ensemble la chanson Tout au bout de nos peines.

Isabelle Boulay souligne le génie du rockeur, «il n’y en aura plus beaucoup des artistes de sa trempe», croit-elle. Selon elle, Johnny était un «animal rare». Elle continue: 

«Je l’ai toujours mis sur le même pied d’égalité qu’Édith Piaf. J’ai toujours dit que les Français allaient avoir autant de chagrin quand cet homme-là allait partir que quand ils ont perdu Piaf. Johnny Hallyday, c’est comme Elvis Presley» - Isabelle Boulay, Journal de Montréal 

La chanteuse raconte qu'il était très généreux, toujours là pour ses amis, qu'il aimait beaucoup: 

«Je garde de lui son sourire, son espièglerie. C’était un homme sensible et très brillant. Et il avait ce regard bleu. Quand il plantait ses yeux dans les vôtres, il vous regardait intensément. Il ne faisait pas semblant» - Isabelle Boulay, Journal de Montréal

Elle lui a écrit ce texte, aujourd'hui: 

Comment Isabelle est-elle entrée dans son cercle d'amis? Grâce à Claude Bouillon, un partenaire d'affaires commun. 

Revivez deux grands moments d'émotions alors que les deux chanteurs performent en duo sur des scènes impressionnantes: 

Partager sur Facebook
137 137 Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Thé & Café - capture écran