Monde de Stars

Ingrid Falaise en rajoute une couche sur le coup d'éclat de Guillaume Lemay-Thivierge aux Gémeaux

« J’ai trouvé ça très cavalier. »

Monde de Stars

Monde de Stars

Après Léa Clermont-Dion, c'est au tour d'Ingrid Falaise de critiquer le coup d'éclat de Guillaume Lemay-Thivierge aux Gémeaux. Les deux femmes ont été interrompues par le discours imprévu du comédien alors qu'elles devaient présenter les documentaires au gala. En entrevue avec Showbizz.net, celle qui est derrière Femme, je te tue et Face aux monstres : l'origine des M est revenue sur l'incident. 

« J’ai trouvé ça extrêmement dommage pour les documentaires, parce qu’on travaille souvent dans l’ombre. Et, là, c’était le moment de mettre les documentaires en lumière. Tout un montage, de plusieurs minutes, avait été conçu, et toute une équipe avait travaillé très fort pour mettre en lumière les gagnants des Gémeaux. De se faire interrompre, j’ai trouvé ça très cavalier... », a expliqué Ingrid Falaise à Showbizz.net, en marge du tapis rouge de la première du film Viking

« Ça servait à quoi? Pour dire quoi? Je n’ai pas compris... », a-t-elle insisté. 

Depuis l'incident, Ingrid Falaise aurait été contactée par Guillaume Lemay-Thivierge. 

« Il s’est excusé publiquement, et c’est correct. Mais il faut y réfléchir deux fois avant de prendre une décision comme ça. Parce que ç’a un impact. Je tiens à dire que tout ce qu’on fait, dans la vie, a un impact. Alors, pensons aux autres avant de penser à soi, et à l’impact qu’on va avoir sur les autres », a-t-elle souligné. 

« Maintenant, c’est passé. Léa a pris la parole, et je supporte entièrement ce qu’elle a dit », a conclut Ingrid Falaise.

Voici ce que Léa Clermont-Dion avait déclaré sur le sujet, au lendemain de la controverse.

« Hier soir, lors du Gala télévisé des prix Gémeaux superbement animé par Véronique Cloutier, un moment était dédié à mettre en valeur les documentaires célébrés par l'Académie. Ingrid Falaise et moi avions le grand honneur d'y intervenir. Guillaume Lemay-Thivierge a pris l'initiative personnelle et improvisée d'interrompre notre segment afin de prendre parole. Je respecte le débat, mais j'ai trouvé cela dommage car on mettait ENFIN en lumière le travail formidable de documentaristes de l'ombre ayant un réel impact dans la société québécoise. Pendant cette interruption de trois minutes, voici quelques productions documentaires qui auraient dû être célébrées. Par principe, je tiens à les souligner aujourd'hui. Bravo aux gagnants! Vous faites un travail  précieux. 

MEILLEURE ÉMISSION DOCUMENTAIRE : SOCIÉTÉ

SEULS – Marie-Pierre Corriveau, Karine Dubois (Picbois Productions)

MEILLEURE SÉRIE DOCUMENTAIRE : SOCIÉTÉ

LA TRAQUE – Manuelle Légaré, Guillaume Lespérance (A Media)

MEILLEURE ÉMISSION OU SÉRIE DOCUMENTAIRE : HISTOIRE, POLITIQUE ET ÉCONOMIE

L’ESCROC: L’AFFAIRE NORBOURG – Marleen Beaulieu, Josée Comtois, Marie-Elaine Nadeau, Marie-Christine Pouliot, Richard Speer (Attraction)

MEILLEURE ÉMISSION OU SÉRIE DOCUMENTAIRE : BIOGRAPHIE OU PORTRAIT

UNE FEMME, MA MÈRE – Claude Demers (Les Films de l’Autre)

MEILLEURE ÉMISSION OU SÉRIE DOCUMENTAIRE : ARTS ET CULTURE

FEMMES SYMPHONIQUES – Catherine Landry, Brigitte Lemonde, Corine Trudel (Zone3)

MEILLEURE RÉALISATION DOCUMENTAIRE : SOCIÉTÉ, HISTOIRE, POLITIQUE ET ÉCONOMIE – ÉMISSION

Paul Tom – SEULS (Picbois Productions)

MEILLEURE RÉALISATION DOCUMENTAIRE : SOCIÉTÉ, HISTOIRE, POLITIQUE ET ÉCONOMIE – SÉRIE

André St-Pierre – LA TRAQUE « Épisode 1 – Money, bijoux » (A Media)

MEILLEURE RÉALISATION DOCUMENTAIRE : BIOGRAPHIE OU PORTRAIT, ARTS ET CULTURE, 

Guylaine Maroist, Éric Ruel – JUKEBOX: UN RÊVE AMÉRICAIN FAIT AU QUÉBEC (La Ruelle Films)

MEILLEURE RÉALISATION DOCUMENTAIRE : BIOGRAPHIE OU PORTRAIT, ARTS ET CULTURE, SANTÉ, NATURE, SCIENCES ET ENVIRONNEMENT – SÉRIE

Arnaud Bouquet, Caroline Côté – LE DERNIER GLACIER « Épisode 5 » (Toast Média)

MEILLEURE RÉALISATION : ÉMISSION OU SÉRIE DOCUMENTAIRE D’OBSERVATION

Mélissa Beaudet – CHSLD – AU FRONT « Épisode 8 – Mourir » (Sphère Média ». 

Source: Showbizz.net