Hugo Dumas réagit aux propos de Dany Turcotte, dans une nouvelle chronique publiée lundi

Tous les détails à l'intérieur

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

Oh qu'elle était attendue cette entrevue de Dany Turcotte sur le plateau de Tout le monde en parle, dimanche soir. Celui qui a occupé le poste de Fou du roi pendant 16 saisons et demi était de retour à l'émission dominicale, mais cette fois dans une chaise d'invité. Une semaine et demi après avoir remis sa démission dans les circonstances que l'on connait, Turcotte a expliqué sa décision au cours d'une entrevue très franche et émotive où les larmes et les éclats de rire se sont côtoyés allègrement.

Bien sûr, la blague maladroite à l'endroit de Mamadi Fara Camara a suscité une vague de haine à l'endroit de Dany Turcotte qui a été difficile à avaler. Mais l'ex-Fou du roi a avoué que c'est une chronique publiée par Hugo Dumas dans La Presse+, le mercredi 17 février dernier, qui avait été la goutte qui avait fait déborder le vase.

« Ça commençait à se calmer un peu le mardi et mercredi matin je me lève, j'ouvre mon iPad, j'ouvre La Presse et Hugo Dumas écrit un article sans compassion, assassin, disant que je n'avais pas de jugement, a expliqué Turcotte. Je me suis dit que ça allait réouvrir le robinet des insultes. C'est comme s'il devenait la courroie de transmission des haters lui-même. Je me suis demandé si j'avais le goût d'en endurer encore, mais j'étais fatigué de toute cette haine-là. »

Sur Twitter, Hugo Dumas a publié ce message, dimanche soir, confirmant qu'il avait bien entendu les propos en question.

« Bien sûr que j'ai regardé l'entrevue de Dany Turcotte à @OFF_TLMEP. J'y reviens demain dans ma chronique. »

Comme promis, le chroniqueur a publié un texte sur le sujet, lundi matin, dans La Presse. On vous invite fortement à lire en intégralité sa chronique intitulée « Dany Turcotte en a plein son casque ».

Voici quelques extraits:

« Encore très fragile, fébrile et nerveux, on le comprend, Dany Turcotte passait du rire aux larmes et tentait de contenir ses émotions. C’était peut-être trop tôt pour effectuer une sortie publique. Visiblement, Dany n’en pouvait plus. De tout. »

[...]

« Puis, il y a eu la publication de ma chronique « Quand le fou du roi cherche sa case », qui a précipité son départ. Dany Turcotte a qualifié mon texte d’assassin, de chronique sans compassion qui a servi de « courroie de transmission des haters ». Le lendemain, il remettait sa lettre de démission.

Oui, le ton était dur, mais la chronique s’appuyait sur un malaise bien réel, qui durait depuis plusieurs mois dans les coulisses de Tout le monde en parle. Les patrons de Radio-Canada voyaient bien que les interventions de Dany Turcotte rataient leur cible depuis un an. Ils ont des yeux et des oreilles comme nous. »

***

Sur les médias sociaux, Dany Turcotte a encore une fois été enseveli d'amour, dimanche soir, suite à son entrevue. Il a affirmé avoir compris, suite à sa démission, que les personnes qui publient des commentaires haineux sur les médias sociaux ne représentent qu'une infime partie des internautes.

« J'ai reçu près de 100 000 actions sur les médias sociaux différents. C'est hallucinant. Je n'ai pas pu répondre à tout le monde, mais merci infiniment. Ça a tout enterré la merde que j'ai reçue pendant les autres années. Ça m'a fait réaliser qu'il y a à peu près 5% des gens qui écrivent des bêtises, mais les autres n'écrivent jamais. Alors on ne reçoit que les bêtises. »

Source: La Presse · Crédit Photo: Tout le monde en parle