Harcèlement sexuel: l'actrice Stéphanie Blais dénonce un gros nom de la télé québécoise

Tous les détails ici...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
833 833 Partages

Ça ne va pas en s'améliorant pour le désormais tristement célèbre réalisateur québécois Sylvain Archambault...

Visé par plusieurs dénonciations pour des comportements sexuellement dérangeants, voilà que l'actrice Stéphanie Crête-Blais joint sa voix à celle des autres alléguées victimes.

Sur sa page Facebook, l'actrice qui a tenu un important rôle dans l'émission Virginie a décrit comment sa rencontre avec le réalisateur l'a profondément troublée.

Voici, dans son intégralité, le message publié par la comédienne:

«Voilà, je dois joindre ma voix. Je sortais du Conservatoire. Casting pour une pub de bière; Nous sommes 3. 

"Okay, vous deux, vous allez l'insulter (moi), chacun votre tour, et toi, après chaque insulte, tu vas dire; Moi, je couche avec des gars pour 5$. ? Et, plus tu te fais insulter, plus tu vas être triste." 

On commence ce jeu ridicule qui n'a strictement mais strictement rien à voir avec la publicité, on s'entend. "Okay, vas-y, tu es triste là, ils viennent de dire que tu pues, que tu es laide..." Je suis partie à rire. J'en pouvais plus. C'était surréaliste! 

Ensuite, on doit faire semblant que notre index brûle.. On doit avoir de plus en plus mal, jusqu'à ce qu'il demande, soudainement, à l'autre comédienne, dans cette douleur;), "Vas-y, embrasse le gars à côté de toi... Go, vas-y!"... 

Bref, j'épargne le reste des détails. 

Plus tard, j'ai un appel, je suis choisie pour la pub. Il m'a appelée "Bubble butt" toute la journée.. Et autres petits noms coquins sur mes fesses! Avec les regards insistants et déplacés qui viennent avec. "Tu dois avoir faite de la danse pour avoir des belles fesses de même," me lançait-il, entre autres, devant tout le monde sur le plateau. Longue journée.. 

L'assistante est venue me voir à la fin de la journée pour me dire que j'avais été patiente.. mais trop, que je ne devais pas tolérer ça, qu'elle était mal à l'aise.

Effectivement..!! Et aujourd'hui, ça ne passerait plus. À vrai dire, compte tenu de l'audition, je n'aurais jamais dûe me rendre à cette publicité, même choisie. 

Je dois aussi vous dire qu'il ne s'est pas gêné, non plus, de surnommer, un homosexuel sur le plateau ; "Dans Le Brun". Et j'en passe.. Une chance que ce n'était pas ça le métier, me suis-je dit, après avoir rencontré plusieurs personnes respectueuses par la suite. 
Triste, par contre, de constater, aujourd'hui, que ça semble avoir perduré...»

Décidément, ça sent la fin pour le réalisateur Sylvain Archambault...

Partager sur Facebook
833 833 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: La Presse