Guy A. Lepage et Julie Snyder victimes de menaces de mort, un homme arrêté et accusé

Un véritable fléau

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

La haine, les menaces et les insultes sur les médias sociaux sont un véritable fléau et croyez-nous, on en sait quelque chose. Quand on a une page Facebook comme la nôtre qui génère des milliers et des milliers de commentaires chaque jour, on réalise à quel point certaines personnes se croient toutes permises lorsqu'elles sont derrière leur écran. Dans certains cas, c'est légèrement de mauvais goût et parfois c'est carrément vulgaire. 

Mais il y a malheureusement de plus en plus de personnes qui dépassent allègrement la ligne de l'acceptable et qui profèrent de véritables menaces. On en a eu un autre triste exemple alors que La Presse rapporte, lundi, qu'un homme a été arrêté puis accusé de six chefs d'accusation, après avoir proféré des menaces de mort envers deux des personnalités publiques les plus en vue au Québec: Julie Snyder et Guy A. Lepage. Deux de ses chefs d'accusation sont pour harcèlement criminel.

Un homme nommé Mathieu Miron a en effet été accusé samedi, pour des gestes qui auraient été commis entre le 17 et le 19 février. La Couronne s'est opposée à sa remise en liberté et il demeure donc incarcéré jusqu'à son enquête pour remise en liberté, prévue vendredi prochain.

En entrevue avec La Presse, Guy A. Lepage a confirmé avoir reçu des menaces et a déclaré que malheureusement ce n'était vraiment pas la première fois qu'il était la cible de menaces du genre.

« Dans le cas qui me concerne, les policiers m’ont appelé et l’affaire était déjà prise en main, car une autre personne avait porté plainte, a-t-il affirmé à La Presse. C’est toujours un peu inquiétant, mais malheureusement, j’ai reçu pire. »

Le climat tendu et toxique sur les médias sociaux fait de plus en plus couler d'encre et c'est désolant de constater à quel point certaines personnes manquent de jugement, d'empathie et de savoir-vivre. Ils oublient que c'est bien facile de retrouver une personne, même si elle se cache sous un pseudonyme ou qu'elle n'inscrit pas son vrai nom ou sa véritable adresse.

Mais qu'on le fasse en personne ou sur les médias sociaux, une menace demeure une menace et ceux qui dépassent les bornes doivent faire face à la justice. On vous encourage d'ailleurs à ne pas hésiter de contacter la police si vous voyez des menaces faites sur les médias sociaux ou ailleurs sur le Web.

On rappelle, même si on ne devrait plus avoir à le faire, qu'il est possible d'exprimer son désaccord tout en faisant preuve de respect. La haine, les insultes et les menaces ne devraient jamais avoir leur place et nous allons faire un effort important au cours des prochaines semaines pour enrayer le plus possible ce genre de commentaires déplacés sur notre page Facebook.

Si vous voyez des commentaires qui n'ont à votre avis pas leur place, n'hésitez pas à nous écrire en message privé.

Source: La Presse · Crédit Photo: Tout le monde en parle