Guy A. Lepage avait perdu son jonc de mariage, mais grâce à un jeune garçon, il a reçu toute une surprise

Quelle histoire!

Monde de Stars
Guy A. Lepage avait perdu son jonc de mariage, mais grâce à un jeune garçon, il a reçu toute une surprise

Guy A. Lepage a partagé une touchante histoire, jeudi matin sur les médias sociaux. L'animateur de Tout le monde en parle avait perdu son jonc de mariage il y a quelques semaines, un bien malheureux événement qui l'avait attristé. On le comprend..! Mais grâce à la persévérance d'un jeune garçon de l'école de sa fille, il a vécu un moment particulièrement émouvant, mercredi soir.

Voici la publication que Guy A. Lepage a faite, jeudi matin, sur son compte Instagram:

« Il y a trois semaines, j’ai perdu mon jonc de mariage. L’avais-je perdu devant l’école en allant reconduire ma fille ? J’avais glissé sur la glace et tombé en pleine face en retournant à ma voiture. Et si oui, dans la neige où je me suis essuyé les mains poisseuses?

C’était pour moi un cadeau très symbolique, offert par ma blonde, auquel je ne croyais pas être aussi attaché. (Je parle ici du jonc, bien que je sois très attaché aux deux.) Je suis retourné à l’école de ma fille en me dépêchant pour arriver avant la fin des classes afin que la scène ne soit pas souillée. Trop tard. Les élèves de l’école à côté piétinaient allègrement la scène de crime et le tas de neige immaculé était devenu un chantier noirci par les bottes des enfants.

Madame Rachel, la prof de musique de ma fille, a ouvert la porte extérieure, signifiant la fin des classes. Ma fille est sortie dehors, surprise de me voir si tôt. Je leur ai dit que j’avais perdu mon jonc. Madame Rachel a tout de suite compris l’importance de l’objet (c’est une femme après tout) et elle a demandé à ses élèves de venir l’aider à chercher mon jonc.

Tous les camarades de classe de ma fille se sont habillés et sont venus triturer la neige (rendue motonneuse et salie) pendant de longues minutes. Sans résultat. Madame Rachel semblait aussi déçue que moi.

Je les ai remerciés pour leurs efforts et je suis reparti, penaud. J’ai expliqué à ma blonde que j’avais perdu son cadeau précieux. Pour me réconforter, elle m’a dit qu’elle m’en achèterait un autre. Un plus beau. J’ai bien vu qu’elle était triste elle aussi.

Ça fait trois semaines déjà. Hier, il a fait très chaud, la neige a fondu. Vincent, sa sœur Élisabeth et son ami David, de la classe de ma fille, ont décidé de poursuivre les recherches. Vincent a trouvé mon jonc, exactement à l’endroit où je pensais qu’il était.

Il me l’a rapporté hier soir devant ma maison, accompagné de sa sœur et de sa mère. J’étais sans mot. Vincent aussi. J’ai vu de la fierté dans ses yeux. Celle d’un jeune homme qui vient de faire une bonne action. J’aurais voulu le serrer dans mes bras. Les mesures de distanciation et son masque m’en ont empêché. Merci infiniment Vincent. »